The Matcha Morning: Je plie 🧘🏻‍♀️ au gré du vent

[Pour recevoir directement cet édito, tu peux t’y abonner ici . Cette newsletter est envoyée chaque lundi matin et publiée peu après sur le blog.]

Avant de te lancer sur la lecture, écoute cette musique Disney ça va te remonter de suite le moral et te mettre dans un mindset plus apaisé, plus renforcé (ou du moins je l’espère 🤩🙏🏼) ici 👈 

Bon j’ai une heure pour t’écrire.
Une heure pour t’écrire que je dois quitter mon appartement américain pour rentrer en France. Une décision prise pour être appliquée en 2 jours 🤯🥵😰😱!
Je ne voulais pas arrêter ce lien en raison de cet événement. 
C’est cela être flexible : faire la différence entre ce qui est important de ce qui ne l’est pas! Corona 19 partout, dans nos vies, dans nos quotidiens, jusqu’à nouvel ordre, alors comment s’adapter?
J’en ai vu des choses auxquelles il fallait m’adapter, des grandes aux petites. Mais ça… c’était une peur quelque part cachée qui m’a fait prendre plusieurs décisions avant « si jamais il se passe un truc où les frontières sont fermées je dois y faire face ».
Bon. Merde, j’aurais préféré avoir tort.

Il reste le plus important
Prendre soin de nos vies et de celles des autres.
De nos corps et notre mental, comme une retraite non souhaitée, imposée à nous, mais nécessaire.
Je suis comme toi: perdue, exaspérée, optimiste et pessimiste, angoissée et reconnaissante d’avoir un toit (enfin pas celui d’avant).
Y a plein de choses sur lesquelles j’ai aussi envie de m’énerver. 
Mais est ce que cela vaut le coup?
Je garde mon énergie pour dégager une forme de bonnes ondes.
Je garde mon énergie aussi pour m’adapter.
M’adapter en restant moi-même, dans ma définition la plus concentrée (car qui suis-je sans les autres? Dans ce confinement ? J’ai dû dire au revoir à une amie chère sans la serrer dans mes bras, je rentre à Paris sans pouvoir retrouver ceux que je n’ai pas vu depuis longtemps).

Comment incarner cette flexibilité?

  • Maintenir ma routine (voir la redéfinir hein: car il n’est plus possible de sortir)
     pour vider ma tête car c’est comme cela je reste ancrée dans ma réalité et que je réussis à vider ma tête de mes angoisses.
  • Rester concentrée sur le prochain pas à faire (cuisiner, jouer, travailler doucement, se connecter à sa famille)
  • Limiter le bruit ambiant et l’angoisse générale (je ne peux pas gérer trop d’information en même temps et la nuisance forte, je peux être une éponge, donc je ferme les vannes pour me protéger)
  • Respirer 3 fois longtemps: quand je me sens submergée
  • Lâcher prise aux angoisses, ne pas les nourrir, oui elles sont là mais est ce que j’ai besoin de les ruminer? je ferais alors que du sur place (c’est la partie la plus dure), je les note si besoin et je leur dis adieu 🤣 sinon je leur donnerai vie et c’est bien ce que je veux éviter, non?
  • Se rappeler sa chance, sa reconnaissance envers la vie ou l’univers de ce toit au dessus de sa tête et de ce souffle de vie
  • Accepter (ok ça c’est aussi très dur), accepter ce dont je n’ai pas prise, ce que je ne peux pas changer
    • Notre part d’humanité a besoin de sentir qu’elle peut changer les choses mais c’est comme une vague qui arrive: doit on nager à contre sens ou se laisser porter et trouver un moyen de la dépasser
    • J’ai aussi plein de projets en cours, j’avais imaginé et projeter d’autres plans, je les ai mis en pause pour réfléchir sur : quel impact un événement, aussi énorme, peut avoir sur notre mode de vie

Et toi comment vas-tu ? As tu eu le temps de digérer émotionnellement ce bouleversement ?
Depuis que j’ai écrit ce texte (samedi dernier), je suis de retour de l’autre côté de l’Atlantique.
Pas de confinement total mais assez fort restrictif.

Il est plus que jamais nécessaire de garder la tête froide et le mental sain : pour soi-même et les autres autour de nous.

Voici quelques suggestions :

  • Prendre soin de tes dents (t’as le temps là non? donc fil dentaire chaque soir 😁)
  • Hydrater les pieds le soir avec des chaussettes (tu ne peux pas sortir donc c’est le meilleur moment d’avoir des pieds de bébé)
  • Danser chaque jour (sans la musique à fonds 🤣)
  • Appeler tous tes amis oubliés et se remémorer de vieux souvenirs, mais pas avec ton ex (faut pas déconner)
  • Ressortir tes vieux livres oubliés et tes projets créatifs à moitié entamés (voir à peine commencés)
  • Arrête de te plaindre (cela ne sert à rien à part de te démoraliser et on parle ici de selfcare)
  • Ne pas passer ta journée sur Instagram (oui facile à dire) mais le temps est une ressource rare même aujourd’hui! est-ce que tu veux vraiment te dire, après cette vague, que tu ne l’as passé que sur Instagram? à regarder des directs « live »? tous les jours?
  • Des masques aux produits naturels (si tu les as disponibles) : le yaourt citron pour la peau, du miel non chauffé en gommage à lèvres, de l’huile de ricin pour les ongles et les cheveux (attention: il faut bien laver après),
    • envoyez-moi vos meilleures recettes de masques naturels et je les reposterai sur Instagram !
  • BIEN DORMIR c’est le meilleur moyen d’être dans une humeur positive et d’avoir un meilleur système immunitaire 
  • Sourire à ses compagnons d’infortune dans ce confinement (pour eux aussi c’est dur)
  • Se balader toute nue comme Rachelle dans Friends si t’es seule dans ton appartement (et sache que plusieurs parents t’envient 🤣)- Distribuer de la nourriture aux personnes confinées en difficulté (c’est prouvé scientifiquement !
  • Faire du bien autour de soi, ca aide accessoirement à se sentir utile, productif et présent)
  • Se laver les mains pendant 20 longues secondes chaque heure, en se répétant pourquoi on fait ça : sauver des vies et pas que la sienne!

Donc rendez-vous lundi prochain, pour de nouvelles aventures 🙏🏼. Prends soin de toi, où que tu sois!

Ce que je veux regarder sur Netflix : Self-Made, une série qui a l’air vraiment intéressante sur la vie de Mme C.J Walker! 🖥 la première femme patron et millionaire afro-américaine!

Ce que je veux lire: un livre sur l’entrepreneuriat (je dois être à mon 10e là… message subliminal à qui veut être mon associé 😅) e-Myth 📚  (heureusement que Kindle existe quand même, je ne peux pas transporter tous mes livres dans une valise …)

Ce que j’ai écouté : le podcast Emotions 📻  sur la solitude disponible ici

Archives de la Matcha Morning Newsletter 2019

Je vous ai promis de la positivité via du selfcare, self help, de la beauté, de la mode, mes inspirations médias (livres, podcasts, Netflix…) sur la Matcha Morning Newsletter envoyée chaque lundi (pour y souscrire c’est par ici).

Pour les nouveaux arrivés (ou pour ceux qui hésitent), je vous propose d’accéder aux archives des précédentes newsletters (cliquez sur les liens ci-dessous):

Si vous aimez, suivez, commentez le contenu de cette newsletter, je serais plus que ravie d’échanger avec vous (par email, sur Instagram,…)! N’hésitez pas à la partager autour de vous 🙏🏼!

What to wear #1 : I have a date!

Il y a quelques jours, je vous ai proposé l’objet d’une nouvelle chronique via un sondage. Vous avez clairement validé cette idée et j’en suis ravie.

Cette première publication est donc une réponse à une des premières questions de style reçues (bon j’avoue que mes amies sont les plus cools à répondre présentes!).

Elle concerne une question fortement existentielle et particulièrement universelle: que porter lors d’un date? (terme désignant un rendez-vous amoureux)

Le choix est forcément représentatif de ce qu’une personne souhaite communiquer d’elle même à l’autre: je suis élégante ou je suis rock and roll ou je suis une bobo hipster ou je suis une artiste voir je suis une boss girl à prendre au sérieux …

C’est pour cela que j’ai toujours prix au sérieux ce choix, il est tellement facile et rapide de se constituer (de l’autre côté) une perception fausse  ou loin de celle souhaitée. Je ne considère pas cela comme de la manipulation mais plutôt comme une communication de la vérité de soi vers l’autre.

Trêve de bavardage!

Le choix du jour se tourne donc vers certains éléments puisque j’identifie le style de mon amie comme étant trendy, sexy et cool!

J’ai sélectionné deux looks complets  :

What to wear 1.1.001.jpeg
What to wear 1.2.001.jpeg

Quelques astuces et retours d’expérience :

  • Rester cohérent avec son propre style et éviter les tests vestimentaires le jour J : 1) cela évite les surprises d’inconfort et 2) ça évite les questions indiscrètes des collègues « alors que tu t’es mis sur ton 31 aujourd’hui? quelque chose de spécial? »
  • Bien dormir la veille si possible 😏
  • Privilégier le confort sur la sexyness car la journée est longue, les escaliers du métro sont intraitables et il vaut mieux arriver en forme au RDV qu’en boitillant!
  • Utiliser un mouchoir pour tapoter la zone T en fin de journée pour la matifier (exemple ci-après de feuille absorbante Sephora)
    Capture d’écran 2018-09-15 à 17.52.31.png
  • Glisser une poudre matifiante (image à gauche ci-dessous) en cas de grosse urgence brillance ! et un illuminateur (image à droite ci-dessous) dans son sac pour une touche d’éclat
    Capture d’écran 2018-09-15 à 17.49.19.png

    Capture d’écran 2018-09-15 à 17.56.03.png

Fall selfcare routine!

Au delà de l’image romantique de la chute des feuilles, des couleurs chatoyantes de l’automne (il parait que celles du Japon à cette période sont incroyables ! si jamais vous souhaitez trouver la bonne saison pour y aller! 😉), l’automne peut s’avérer être un défi pour les soins et inspirations de couleurs.

Je vous propose quelques astuces de soins pour contrecarrer la déshydratation inévitable, pour combattre les effets du stress et de la pollution (jusqu’au vacances de Noel …), de quoi adapter sa colorimétrie à la luminosité en berne (ni le rose fuchsia ni l’orange corail ne sont pas franchement adaptés).

  • Le Maquillage effet soupe de potiron, châtaignes 🌰 grillées ou feuilles d’érable couleur cerise !

  1. Huda Beauty Palette 1 en haut à gauche
  2. Huda Beauty Palette 2 en haut à droite
  3. Palette Naked Cherry Urban Decay en bas

Quand le maquillage des yeux n’est pas en priorité, un rouge à lèvre mat couleur Nude ou Pumkins ou Ginger s’accorde bien à l’environnement global… (avec un avant-goût de Noël déjà?)  produit proposé ci-dessous par Too Faced et recommandé par Mimi Signature (chaine Youtube disponible ici que je recommande vivement ☺️)

Capture d’écran 2018-11-05 à 13.45.11.png

  • Une peau (visage) protégée et nourrie:

J’ai compris depuis longtemps que peu importe ce qu’on met « sur » sa peau comme maquillage, rien ne vaudra une routine de soin:

  1. Eau, eau, eau et encore eau
  2. Réussir à bien dormir (oui pas toujours accessible)
  3. Détox le matin avec une infusion citron et gingembre
  4. Compresses d’eau de rose
  5. Bien nettoyer – hydrater – soigner la peau matin et soir, quelques kits disponibles dans différentes marques selon les besoins:
    1. Kit d’hydratation Shiseido
    2. Routine Oh My Cream équilibrante ou réparatrice   (selon vos besoins) avec ce kit Mini pour tester la performance des actifs mais aussi si nous arrivons à tenir les « bonnes habitudes »

  • Un spa Maison hebdomadaire!

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.03.58Un shampoing nourrissant ou masque pour éviter la chute ou la fragilisation des cheveux (car moi l’automne je perds beaucoup, beaucoup, beaucoup… de cheveux!).

Un gommage de corps fait avec du café parisien pour les plus parisiennes d’entre nous? ici!

Des huiles de bain pour un effet cocooning relaxant, un vrai spa chez soi!

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.12.13

Depuis mes automnes parisiens, je ne conçois plus les jours raccourcis, grisâtres et pluvieux sans bougie. Rien de mieux pour compléter le plaid, le livre et le (les) carré(s) de chocolat qu’une bougie Diptyque #petitevieille #hyggelifestyle. En plus ils ont sorti la collection exclusive pour préparer les fêtes (ici et image ci-dessous) autant profiter le plus longtemps possible de cette période magique! (Quand est ce que j’ai le droit de lancer la playlist de Noel sans passer pour une folle?)

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.22.21

  • Bon après le visage, les cheveux, le corps, l’ambiance,… les mains!

Des mains hydratées pour éviter l’horreur à venir avec l’hiver, les gants, les chocs chauffage/ vent/ … J’ai trouvé ce Sérum (ici) de Manucurist très tentant pour changer de la crème pour main classique.

Les tendances d’imprimés animaliers (vous trouverez mon article sur ces tendances A/H 2018 ici et ) adoubent et réclament des bordeaux voir cerise-noir (ici) :Capture d_écran 2018-11-05 à 12.29.04

Pour accompagner les carreaux, le velours, la soie et la tendances tailleurs peut s’allier aussi à des gris froids et patiner des bijoux effet 80’s.

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.30.38

Voilà quelques rituels donc pour combattre le blues quasi inévitable de cette période. Le selfcare non pas par égoisme mais plutôt comme un acte de méditation (quand on n’aime pas forcément ça) avec une bonne musique, de bons produits et quelques minutes volées. Je ne sais pas comment avec ces rituels vont devoir évoluer avec l’arrivée du bébé mais j’espère les maintenir malgré tout comme une bulle de respiration et de déconnexion avec soi.

Allez rien ne vaut une musique de film de Noël 👉 par là, pour se mettre dans l’ambiance et attaquer cette semaine hihi #nemedétestezpas!

My pregnancy essentials #2

Ma principale source d’inspiration: La chaine Youtube de la Maison des Maternelles (passage le matin sur France 5)
Suite à ce premier article sur mes aventures de grossesse (disponible ici), je démarre mon troisième trimestre pour vous livrer mon feedback sur le deuxième.

Une période (deuxième trimestre) plus agréable effectivement que le premier.

J’avais lu et écouté différents témoignages sur cette différence mais je ne m’attendais pas à un tel écart. Entre les nausées nocturnes (haha oui même pas matinales!), la grosse-grosse-grosse fatigue, les difficultés à digérer, les envies bizarres (je ne prends quasiment jamais de chips ni de frites… sauf durant cette période), ce n’est pas la meilleure partie de l’aventure.

fullsizeoutput_2954
Source Pinterest
Plus précisément: Points positifs / négatifs de ce premier trimestre
+ L’euphorie de la nouvelle et la hate de pouvoir l’annoncer permet quand même de faire passer les semaines.
– La fatigue était très très difficile à accepter. Surtout que j’ai arrêté mon activité professionnelle à ce moment. Je ne faisais pas vraiment la différence entre une fatigue liée à un creux de cycle (après une période professionnelle intense, je pressentais le besoin de me ressourcer) à une fatigue classique de grossesse.
Pourtant, je culpabilisais d’être autant fatiguée. Ce qui m’a un peu plus déprimée sur ma capacité à gérer mes objectifs initiaux et mes projets.
Les seuls moments où j’arrivais à générer suffisamment d’énergie étaient pour m’équiper, me documenter ou préparer les premières affaires du bébé. Je me suis accordée du temps, étant donné que c’était aussi le moment d’un déménagement France->USA, essayant d’accepter plus ou moins bien ce creux de la vague.
L’annonce du deuxième trimestre:
Une fois que les premières analyses se sont bien déroulées, nous avons soufflé un bon coup et annoncé à notre entourage la bonne nouvelle. Tout le monde y est allé alors de son conseil, tout le monde dispose d’une expertise « avérée » qu’il souhaite partager ou de secrets familiaux à respecter.
Les suggestions de prénoms commencent à tomber sans l’avoir demandé…
L’apparition indiscrète de ce ventre rond fait de cet événement quelque chose de publique. Ma phobie est que quelqu’un s’autorise à le toucher.
L’espace intime se réduit comme si ce corps n’était plus à soi mais aux autres, comme si ma connaissance même de mes besoins ne suffisait pas…
Les moments les plus dingues sont liés à cette conscience du mouvement: le foetus ou « bébé » bouge!
Savoir que son corps change est différent de prendre conscience d’avoir une partie de son corps qu’on ne maitrise pas et qui n’est pas à soi (déjà!) puisqu’ayant sa propre volonté.
Autre point positif: Mon retour d’énergie est sensible! J’arrive à éviter les siestes intempestives et à mener une activité physique et intellectuelle (la preuve, j’ai repris le blog! :)).
Version 2
Source Pinterest

 

Je commence à préparer la logistique. Pinterest est réellement le meilleur allié pour ça. Il y a une mine de liste, de photos…de quoi inspirer de manière visuelle sans se perdre.
Comme ici ou là (source: Pinterest):
Une checklist classique disponible sur Pinterest à adapter selon ses propres besoins mais pratique pour s’y retrouver
Un exemple de guide (Source Pinterest) permettant de se préparer sur le rythme des premiers mois, sachant que chaque bébé dispose du sien et qu’il ne faut surtout pas paniquer s’il ne le respecte pas!
Se poser quelques bonnes questions et essayer de trouver (ou pas) les réponses :
  • Comprendre la terminologie et l’objet de chaque produit: 
    • Que veut dire liniment, nacelle, Cosy ou siège auto?
      • J’avoue que Google et Enfant.com sont pratiques pour ça… je me sentais complètement perdue face à ces termes « techniques »
  • Faire le tri entre les « vrais essentiels » et les effets de mode:
    • Faut-il encore utiliser le talc? Apparemment non plus maintenant…
    • Quels sont produits de toilette vraiment nécessaires? (lingettes pour certains, coton bio et eau pour d’autres…)
    • La caméra babyphone serre-t-elle à quelque chose dans un appartement? mmmmm…
    • Faut-il encore stériliser les biberons ? (les dernières recommandations précisent que non, il suffit de nettoyer à l’eau et au savon :))
    • Petites ou grandes langes? en coton bio ou pas?
    • Choisir le portage du bébé ou pas du tout? (le retour de traditions comme l’emmaillotage ou le portage est  dû à quelques études sur leurs bénéfiques et à quelques marques « bobo » à la mode qui ont fait le buzz)
  • Choisir les marques de confiance (quels sont les produits chimiques nocifs, quels sont les produits bio à privilégier? quel est le niveau de sécurité pour le bébé…):
    • Je trouve que c’est sain de pouvoir se poser ces questions dans une société fortement industrialisée, en tout cas de pouvoir optimiser la qualité de la décision prise (en connaissance de cause), par exemple: quel est type de couche utiliser? est ce que ce modèle de siège auto est suffisamment sécurisé?

Je suis plus que consciente que ce marché est fait pour profiter des hormones tout à fait capricieux des parents en recherche d’une manière de se rassurer: « je suis bien équipé(e) donc je suis prêt ».

 
Je n’apporterai pas encore mes réponses ici car elles sont liées à des critères que je juge tout à fait subjectifs. Ces choix sont liés au mode de vie, budget, valeurs de chacun. Nul besoin d’imiter, comparer ou juger. 
Il semble plus sain de trouver sa propre voix tout en assumant alors les éventuelles erreurs (car il y a nécessairement une asymétrie d’information: je n’aurais d’aucune manière une information parfaite à ma disposition).
D’où le fait d’insister sur certains effets de mode. Si aujourd’hui on nous présente le coton bio comme le graal, demain qui sait ce qu’il en sera?
Cette pression pour être des parents parfaits ne sert à personne. Quoiqu’il en soit il s’agit d’un projet de vie fait de prise de risque et de saut vers l’inconnu. Il ne sert à rien de vouloir tout contrôler! Et honnêtement, je pense que c’est bien la partie la plus difficile de l’aventure: lâcher prise !

Ce contrôle incessant concerne aussi ce corps féminin vu comme une série de risque à maitriser mais je préfère développer ce point lors du prochain article sur ce fameux troisième trimestre!

Petit spoiler sur ce troisième trimestre:
Préparation du plan de naissance ou birth plan, trousse(s) pour la maternité, questions sur l’allaitement, chambre de bébé et yoga prénatal!

En attendant, pour résumer mes essentiels de grossesse du deuxième trimestre, voici mon feedback:

  • Prendre le temps de profiter du regain d’énergie en pratiquant une activité physique et intellectuelle régulière
  • Essayer d’être disciplinée en matière d’hydratation et de protection: prévenir les vergetures et les tâches de grossesse
  • Être zen et hocher de la tête face à tous les conseils, questions ou injonctions intempestifs
  • Profiter pour communiquer au foetus de la bonne humeur, de la musique, de la parole et du toucher
  • Se documenter et trier ces informations selon ses propres valeurs et mode de vie: le marché doit s’adapter à mes besoins non pas le contraire (tout en respectant les recommandations générales de l’OMS)
  • Lacher prise 🙂

L’été… le meilleure ennemi de la peau!

L’été avec tous ses avantages incontestables me semble être quand même une catastrophe pour notre peau.
La discipline de soin est peut être moins de mise : qui respecte de mettre de l’écran solaire toutes les deux heures? de poser le masque hydratant en semaine? (qui arrive déjà à tout prendre dans sa trousse de toilette!!!…)

Mais après la parenthèse enchantée des diners tardifs en terrasse, des plongeons insouciants dans la mer cristalline (haha les effets du sel sur les cheveux…), les chateaux éphémères avec les nièces et cousins… il est temps de voir la réalité en face. La peau craquelée et les cheveux en friche (je ne préciserai pas les 1, 2 ou 3 kg de trop de glaces et crêpes au chocolat !) sont bien là et risquent de ruiner la reprise éclatante devant les collègues.

Ou mieux, faire durer ce bronzage et ces cheveux au vent encore quelques semaines (avec un peu d’espoir jusqu’au début de l’automne…).

La routine à adopter est plutôt simple: Gommer (1-2 fois par semaine) & Hydrater (chaque jour)

Je reste assez attachée à l’utilisation du savon noir (avec des associations de parfums différentes à chaque fois) pour le corps. Ca reste le plus efficace pour retirer les peaux mortes selon moi avec un gant de crin.
Les jours de paresse (car oui un gommage au gant de crin peut être fatigant haha!), j’utilise le gommage Caudalie (image à droite).

Pour hydrater je me suis tournée vers ce Kiehls Baume de corps (disponible ici) et il sent vraiment bon!. Simplement utilisé sous la douche, cela m’évite la sensation huileuse et collante sur les jambes.

Pour le visage, j’utilise le Sugar Face Polish de Fresh (ici). Le résultat est une peau adoucie et éclatante. Pour le tester une première fois, j’ai pris le petit format chez Sephora. Je vais devoir en reprendre car déjà fini!

Pour les jours de coups de soleil intenses, j’ai besoin de plus d’hydratation pour éviter de peler comme une tomate (même avec une peau mate!). Le baume réparateur de Sisley est incroyable pour ça (produit assez cher mais qui en vaut le coup! ici). Il me sauve aussi avec les déséquilibres de ma peau durant la grossesse. 

Les cheveux ne peuvent être laissés de côté durant ces soins (surtout quand il y a une coloration)! Pour ce, la référence reste pour moi Leonor Greyl. Leur Huile est un peu un miracle pour les jours de plage (car oui il faut protéger les cheveux des UV aussi!) et aussi pour en faire un bain avant le shampoing.

Son odeur m’évoque invariablement l’été mais peut être utilisé bien après en soin!

Et vous quels sont vos secrets de beauté pour la reprise?Si vous le souhaitez compléter la lecture, j’avais déjà publié un article sur mes aventures de soin ici :).