Matcha Morning: Faire confiance à ses tripes 🤩

J’espère que tu te portes bien quand tu lis cette newsletter, que ta famille où qu’elle soit se porte bien aussi.
Il est difficile d’aborder la question de l’instinct dans une crise qui bouscule les cartes mais essayons 🙂.

J‘ai tendance à étouffer mes premiers instincts…Par syndrome d’imposteur ou par auto-sabotage … sauf que cela revient aussi à donner vie qu’aux scenarii pessimistes.
Mon instinct créatif.
Mon instinct empathique.
A écouter souvent mon instinct de protection, mon instinct de défense, mon instinct de confort.
Je suis confrontée à mes instincts primaires et à mes instincts secondaires.
Et ces derniers temps les primaires sont souvent mis en priorité encore plus en temps de crise sanitaire.
Et c’est fatigant.
Aujourd’hui j’essaie de me lancer dans des aventures entreprenariales et c’est fatigant d’évaluer ce risque exogène.
Et vu que j’ai un caractère (parfois) impulsif et que j’ai décidé que j’en avais plus qu’assez de mon petit cocon je me suis surprise moi même à lancer enfin un contenu que je voulais faire depuis un an au moins  (quasiment dès la création de la newsletter).

Sauf qu’à force de remettre en question mes initiatives à vouloir attendre le moment parfait: je les tue dans l’oeuf et je créé de la frustration.A force de donner le micro à ma voix interne pessimiste et soi-disant perfectionniste (je n’aime pas ma voix, je n’ai pas de temps pour le faire,…oui j’ai dit tout ça, demandez à Safia de Mama Talk 🤣)
Et bizarrement, cela génère la même forme de sabotage que des troubles alimentaires.
Qui génèrent aussi des crises de régimes ou d’envie folle, d’auto-dénigrement et j’en passe.
J’en parle avec Ghita du compte Human After All, clique ici pour écouter cet échange très intéressant.Donc voilà:

  1. J’ai lancé sur Instagram un RDV hebdomadaire (audio sur IGTV) de session créative avec un(e) invité(e) qui prend la parole ou dont je reprends la discussion (ce choix est libre à chaque personne)
    • Les thématiques peuvent varier mais restent cohérentes avec la ligne éditoriale de cette newsletter: bien-être, style, inspiration créative et empowerment (le premier a été avec Karam designer sur l’idée créative et l’exécution, le deuxième  co-réalisé avec Ghita sur l’acceptation physique, les normes sociales, la bienveillance et la gratitude )
    • Si tu veux y participer n’hésite pas à m’écrire
      • L’objectif est d’échanger sur un sujet qui peut t’accompagner, te soutenir, t’inspirer
      • Tu peux choisir de rester anonyme comme de prendre la parole avec moi
      • Nous préparons le sujet ensemble et le validons avant de le publier en décalé (pas de live pour le moment).
      • Pour t’aider à mieux visualiser le contenu, n’hésite pas à écouter et à commenter, j’apprends avec tous vos retours
  2. Je travaille sur un projet Tech pour les jeunes parents mais c’est encore très neuf pour en parler ici mais si tu es intéressée: tu peux rejoindre la jeune communauté de parents ici 👈🏼

Et tu sais quoi? mon premier réflexe c’est de me saboter et de me dire: arrête tu t’éparpilles, n’en parle pas, tu vas échouer et tu auras honte.
Alors je vais te dire là (avant que je ne me dégonfle): je prends mon courage à deux mains pour FAIRE, si le risque est d’échouer, je le prends mais j’aurais fait.
Mon message ici est le suivant (à part de parler de moi en long et en large désolée 🤷🏽‍♀️):
Crise ou pas, ne nous fermons pas dans nos coquilles. Le monde a besoin de nos initiatives.
Le monde a besoin de nos prises de risque aussi futiles qu’elles puissent paraître.
C’est inconfortable, c’est dur, c’est contre-intuitif, mais ne nous cachons pas derrière la crise.
Et là je ne pense pas à de gros projets mais si t’as envie d’apprendre à broder, vas-y. Si t’as envie de vendre des plateaux repas, vas-y. Peu importe.

Mais prenons deux secondes pour imaginer un monde ou tout le monde se cache en attendant que la crise passe.
#tristoune 😉

Mon instinct me commande aussi qu’en matière de style, il sera sobre et simple.
Non pas par décence quelconque mais plutôt pour alléger une charge mentale déjà assez occupée par une angoisse ambiante.
Mon inspiration stylistique du moment est aussi plutôt blanche/ crème pour le côté hygiéniste du moment 🤣 : une chemise bien coupée et confortable de chez Figaret sur l’image👈🏼(en promo…) ou mieux celle en pré-commande proposée par la jeune marque Réuni.co ici (le modèle masculin ou féminin 🤩💖)👈🏼et un pantalon taille haute coupe cigarette (ici un exemple Massimo Dutti).
Elle repose aussi sur un rituel de soin pour les cheveux Rahua (on ne verra plus que nos cheveux attachés au dessus de nos masques? #nouveaumonde😱).

A chaque jour suffit sa peine ».
Keep calm and stay safe 🙏🏼! 
✨  ✨  ✨  ✨  ✨  ✨

The Matcha Morning: Move or stand on heels 👠

(yes we have to choose!)

[Pour recevoir directement cet édito, tu peux t’y abonner ici . Cette newsletter est envoyée chaque lundi matin et publiée peu après sur le blog.]

C’est fou, mais les baskets ont convaincu tout le monde non?
Ok la tendance n’est ni isolée ni récente mais dit-elle quelque chose de nous? surtout des femmes?
Quand je me rappelle des têtes que faisaient mes collègues pour oser en porter un vendredi… (pourquoi la règle du casual ne peut exister que pour les vendredis, d’ailleurs?)

Photo credit de Mme La Fleur de la CEO de la marque disponible ici 👈 

Power heels:
Je me disais ça souvent: « Si tu as besoin de confiance en toi, tu as besoin de talons. Si tu doit affronter l’incertitude tu as besoin d’avoir de la hauteur ».
C’est drôle car je suis relativement grande et que je marche plutôt vite. 
Mais j’avais besoin alors d’être bizarrement ancrée, d’être à la hauteur, de me grandir.
Avec des talons, je suis forcément ralentie (à moins de vouloir faire un vol plané 💥 ).
La transition:
Je suis passée de 12 cm à des talons moyens pour les escaliers et le métro parisien jusqu’à du plat complet.
Petit à petit je me suis laissée envahir par touche d’Adidas, de Nike et autres paires sportives.
Je portais pourtant déjà du plat, des ballerines, des mocassins, des bottes… Mais leurs semelles n’égalaient en rien le confort des Stan Smith.
Est ce que j’ai sacrifié le style (ou supposé style) pour autre chose?
Rien n’égalait ce sentiment d’appartenance à quelque chose d’un peu subversif dans un milieu professionnel un peu trop codifié à mon goût.
J’étais aussi peut-être dans cette envie de renouveau d’identité professionnelle.
Tu vois (oui je reviens sur le tutoiement) quand ton costume te semble morne le matin et que cela devient même le signe de fatigue (car oui j’étais fatiguée de ce ce que je faisais alors 😱).
L’acceptation de ce besoin de mobilité:
Ce qui est intéressant c’est qu’au delà des raisons propres à chacun de se laisser convaincre de cette secte de sneakers, il y a aussi plein de raisons exogènes.
Pour moi, cela avait commencé avec les attentats de Paris, je me sentais dans un besoin de faire face au risque, que je voyais les talons plus comme un ralentissement qu’autre chose. Pareil pour les effets de grèves, de virus, d’inondations… Bref autant de raisons exogènes pour nous renforcer dans un besoin de mobilité.
L’arrivée aussi en masse du mode de vie de l’entrepreneur (dans la Start up nation bien avant M. le Président Macron) y joue un rôle.
Nous avons plus que jamais cette injonction de dynamisme, de le flexibilité comme réaction à cette instabilité ambiante.
Un Jean confortable, un blazer s’il le faut, un sweat absolument, des sneakers et pour adoucir ou habiller le tout des bijoux envahissants (un exemple ici 👈). Un tailleur et des Converse (ou autre) (exemple là 👈). Un rappel de mon enfance, de mes 90’s.
Peut-être que c’est aussi cela le besoin.
Le besoin de se remettre dans quelque chose de doudou, de confortable, pour nous consoler.
Car oui nous avons besoin de bouger, mais peut-être avons-nous aussi besoin de nous réfugier dans des aspects vestimentaires que nous connaissions, qui nous rassurent.
Bon ok, peut-être est-ce aussi la suprématie de l’esthétisme californien (même les hommes sont gagnés par le look doudoune sans manche façon Jeff Bezos plutôt que costume 👔 ).
Mais je vous préviens: je ne suis pas prête à accepter le comme-back des leggings, Lululemon ou pas!
Est-ce vraiment positif?
Je ne me permettrai pas d’émettre un jugement, chacun choisit 1) son mode de vie 2) où mettre ses petits (grands) pieds.
Je me retrouve par contre à penser avec nostalgie à ma naïveté et à mon innocence.
Celles qui me permettaient de mettre du talon de 12 cm, de courir les rues de Casablanca, d’héler un taxi sans sourciller (ah non ce n’est pas du tout aussi glamour qu’une scène de Gossip Girl ou Sex and The City).
Et que par réalisme, par confort, par efficacité et besoin de performance, je ne me laisse pas le temps de « trainer ».
Et puis pourquoi s’arrêter juste aux chaussures? Hello sac à dos ou sac banane 😱 !
(Bon ok Chanel s’est glissé aussi dans ce créneau 👈 )
Au delà de la tendance (et de sa futilité?), il est temps de nous poser avec nos sneakers pour juste profiter de ce que nous avons autour de nous et de prendre du recul sur une quantité d’injonctions autour de nous. 
L’empowerment passe aussi par notre capacité à dépasser cette même injonction de mobilité (ou pas 🤣 #mememoijesuisperdue).
D’accepter d’hésiter entre ancrage et mouvement.
Qu’en penses-tu?

Pour plus d’inspiration, j’ai préparé un tableau Pinterest disponible sur ce thème si tu veux l’épingler ou t’y abonner par ici 👈 , je continuerai à l’alimenter !

  • Ce que je veux regarder sur Netflix : Baby Boss, saison 3 (ça me fait rire aussi parce que le baby boss en question me fait penser à mon bébé 🤣)
  • Ce que je dois finir de lire : le livre de Nathalie Loiseau « Choisissez tout » qui me fait réfléchir sur l’équilibre de vie (mais pas que) et qui m’a été proposée par ma coach 🤓🧐
  • Ce que j’ai écouté : la reprise du podcast Mariés 3 enfants, rafraichissant de réalisme 😉 #lavraievie
Si cette chronique t’a plu, tu peux t’y abonner, la partager ou laisser un commentaire 🤩🥰🙏🏼 merci!

Party with style !

Etes vous du genre Bianca Jagger, Audrey Hepburn en Givenchy, Sarah Jessica Parker à la New-Yorkaise, Catherine Deneuve époque Yves Saint Laurent?

Note inconscient est fait d’image de soirées de réveillon de folie, de feux d’artifice, de musique et danse jusqu’au petit jour. Des paillettes à tout va ! Abordons le choix d’un look qui en jette (et du choix de porter des paillettes ou pas #jeuxdemots!!!). Si vous êtes abonné(e) à la newsletter (les archives sont accessibles ici 👈 )

Aghf, on rêve toujours d’avoir l’occasion de porter de belles pièces sans être « overdressed ». De recevoir une invitation à THE PARTY! Donc si jamais vous avez l’occasion dans les prochaines semaines pour porter quelque chose de vraiment chic (sans en regretter la dépense 🤣), voici mes recommandations (fantasmes raisonnables 🤔).

Les vraies paillettes sur soi:

-> Une robe à sequin chez And Other stories 👈 ou encore ici sur Asos Petite

-> Une jupe en tweed et sequins vraiment originale Uterque ici 👈

-> La petite veste à ajouter façon Serena sur une combinaison noire ou marine pour lui donner le fun nécessaire sans faire boule à facette ici

Le lamé or ou argent comme second peau:

-> Ce chemisier en Rose irisé peut rester un classique plusieurs années de suite, de chez Balzac Paris 👈 ou façon robe 👈

-> Cette robe très Saint Laurent mais de Ba&sh 👈

La dentelle faussement sage:

-> Voir pas du tout sage chez Missguided 👈

-> En un peu plus sage quand même 🤣 ici chez Sezane ou cette pépite de combinaison avec un dos en dentelle très élégant 👈 !

-> Flamboyante en rouge ici très américaine dans son style ici 👈

Le masculin court, décolleté bref sexy à tomber:

-> Une veste ceinturée comme ici 👈 avec des soutiens-gorge en dentelle seulement

Les chaussures toujours et à jamais:

Je vous préviens sur les chaussures, je suis plus Sarah Jessica Parker. Pas obligé d’investir dans Manolo (en plus il paraît ce n’est pas très confortable 🤣) MAIS j’adore les chaussures signatures. Des talons, un papillon, un décolleté sur le pied… 🤩🤩🤩🤩🤩. Je vous écris cela, en ayant pas porté de chaussures à talon depuis ma grossesse (😱).

Mais cela habille et termine la plus sombre des silhouettes donc cela vaut le coup (après évidemment plus c’est sobre en haut plus on peut être fofolle en bas et puis en fait, soyons folles à 100% c’est la fête 🎉🥂⭐️).

-> Des escarpins chics avec une touche festive chez Uterque ici 👈

-> Des paires étonnantes comme celles-ci pour l’originalité Zara 👈

-> Si vous voulez toucher les étoiles ✨ ⭐️ à cette hauteur à plateforme 👈 (toujours Zara) ou les mêmes en velours 👈

-> Plus confortables si vous choisissez de porter une jupe (midi ou mini 😉) à sequin au moins celles-ci vous permettront d’affronter le froid pour voir les feux d’artifice!

Comment affronter le froid avec si peu ?

Le gros manteau… pas de secret! Et ça tombe bien, la fausse fourrure est tendance.

Du crème, du camel, du rose poudré, du rouge… cela finira dans le vestiaire sauf si vous avez une partie de la soirée en extérieur!

Quels accessoires ?

Tout dépend de la pièce maitresse 🤔. Je suis balance et donc malheureusement pour vous je ne peux que prôner l’équilibre !

Si vous partez sur quelque chose de sobre, laissez vous porter par des barrettes à perles ou un bandeau en velours coloré.

Si vous craquez pour une robe rouge, laissez la prendre la lumière sans concurrence 😉. Un chignon flou ou cheveux lâchés finiront le côté effortless (et au moins à la fin de soirée vous aurez toujours l’air comme au début… hello les frisottis à la piste de danse!).

Vous avez une sélection sur ma newsletter de lundi dernier disponible ici 👈.

Si vous n’êtes pas encore abonné, vous pouvez l’être en un clic ici 👈 et savoir ce que vous y propose 👈 (toutes les archives sont mises en ligne en fin de semaine sur le blog 👈 😉).

Alors prêtes pour aller danser?

Quel sera votre programme de décembre?!

Archives de la Matcha Morning Newsletter 2019

Je vous ai promis de la positivité via du selfcare, self help, de la beauté, de la mode, mes inspirations médias (livres, podcasts, Netflix…) sur la Matcha Morning Newsletter envoyée chaque lundi (pour y souscrire c’est par ici).

Pour les nouveaux arrivés (ou pour ceux qui hésitent), je vous propose d’accéder aux archives des précédentes newsletters (cliquez sur les liens ci-dessous):

Si vous aimez, suivez, commentez le contenu de cette newsletter, je serais plus que ravie d’échanger avec vous (par email, sur Instagram,…)! N’hésitez pas à la partager autour de vous 🙏🏼!

Tous les looks que j’ai aimés sur Instagram cette semaine!

Nouvelle rubrique sur le blog! Si vous me suivez sur Instagram (ici @stylish_b_corner) vous pouvez suivre mes coups de coeur quotidiennement (partagés en story!) Mais je me suis dit que cela pourrait être intéressant aussi de les archiver ici (mieux que des screen shot qu’on oublie sur son téléphone non?) et même d’analyser ou de documenter avec quelques exemples 😉

Je suis remontée à plus qu’une semaine pour cette première archive donc vous trouverez même des exemples de Fashion Week (whaaat mais le mois de la mode est déjà bien loin! suis-je has been? 😱 haha #autodérision de fou! (non ça n’est pas has been! déjà parce que la mode passe mais le style reste et j’espère que ce n’est pas quelques jours qui changent nos coups de coeur… #jesuisfidèle).

En plus je peux même vous dire les looks qui ont suscité le plus de réaction 🥰 😍🤩:

  • Le look de Jenny MWalton NéoBourgeoise avec du neuf et du vintage (inspiré du défilé Celine qui est LA tendance de cette saison)
Look Neo bourgeoise de Jenny M Walton
Son secret est de mélanger du camel, des carreaux (en jupe plissée ou jupe culotte), une petite chemise qui dépasse du pull en laine et une touche patinée avec le sac vintage
  • Ce look Zara publié sur Instagram (fortement aussi inspiré de Celine) qui joue sur des tons différents :
Look Zara Néo bourgeoise
Le raffinement de ce look porte sur le mélange de texture: la fragilité d’une dentelle, la chaleur d’une laine, la froideur d’une boucle en metal doré et la solidité d’un pantalon en toile ou en cuir.
  • Ce look very Upper East Side ou Blair de Gossip Girl voir même Renaissance façon Medicis (publié par ManRepeller sur Instagram)
look renaissance
Accorder les manches bouffantes avec col et volant avec un bandeau en velours et bijoux en perles!
  • Le retour de pantalon à pinces (enfin!) et du pull cozy chaleureux ET habillé (merci les paillettes 🤩)
Des boucles en perles (encore!) pour égayer voir féminiser le gris et le sérieux d’une coupe d’un pantalon à pince !
  • Le trench long le classique indémodable posté par Kenza sur Instagram:
Facile, passe-partout et sauve les matins pressés !

Alors que pensez-vous de cette nouvelle rubrique?

Bon ok avant de nous quitter un dernier look qui m’a beaucoup inspiré 😄!

Meme du look Ralph Russo du défilé de septembre 2019!
Défilé Ralph Russo de Septembre 2019

Si cela vous plait laissez moi un commentaire ici, j’y répondrai avec plaisir!

Pour plus d’inspiration vous pouvez vous abonner aussi à ma newsletter ici (envoyée chaque lundi matin 😉).

Nude is the new black

Il y a quelques années (déjà) mon dressing avait une amplitude de couleur assez large: rouge, gris, orange, jaune, violet (oui oui) … et bien sur noir et bleu. Très large colorimétrie influencée par mon identité et aussi ma jeunesse…Jusqu’à mon installation à Paris. Mon mode de vie plus intense (le métro laisse moins de temps pour chantonner), la grisaille environnante se fondant moins avec toutes les couleurs de mon dressing, et mon balayage qui jurait désormais avec le violet (oui ça ne va pas à toutes les couleurs!) m’ont donné envie de quelque chose de plus parisien; donc du bleu marine, du noir, du noir, du noir et du gris. Non pas que je voulais me renier, mais il se trouve que pour des raisons personnelles j’ai dû changer d’activité, de lieu de vie. D’avoir à laisser une grosse partie de mon dressing, derrière moi, m’a poussé à sortir de ma zone de confort (ok j’en ai pleuré pendant des semaines, mais c’était mon doudou et il me manquait). Tout en étant attachée à cette identité stylistique, cela m’a poussé à la questionner. J’ai partagé ici à différentes reprises mes envies de minimalisme et moins de mode (moins de consumérisme thérapeutique). Mais cet exercice a donné comme résultat: des coupes plus fortes pour des « power suit » ou surtout des manteaux (donner confiance pour une consultante n’est pas anodin). Je n’ai pas non plus tout brûlé à l’autel de la « Parisienne », j’ai gardé mes rouge, blanc et quelques bleu ciel et camel. Plus parisien-coloré donc (oui c’est possible, moins de sparkling bijoux aussi). Les couleurs nude ou terre m’avaient aussi lassé.

Photo prise au Musée Yves Saint Laurent à Paris, un de mes looks préférés de l’exposition!

Pourtant que vois-je débouler sur Instagram cette saison? Du Nude partout. De l’ocre en veux tu en voilà. On se croirait à Zagoura ou aux portes de Marrakech façon palette Naked. Oui bizarre. Bizarre car en plein hiver. Personnellement porter un gros manteau Teddy Bear brun avec des bottines beige cela me fait prendre 20kg avec un teint gris en plein hiver à la luminosité parisienne (connue pour ses aspects tropicaux).

Photo prise au Bon Marché

J’ai sélectionné quelques looks inspirants pour maitriser cette tendance sans ressembler à Diane Chasseresse 😂!

Les pièces faciles à porter pour adopter la nude-wave (les liens disponibles ci-dessous) :

Les associations avec ces tons « terre » ou Earth Tone qui marchent tout en étant originales (plus de photos en bas de l’article):

  • Du blanc et variation d’ivoire ou crème
  • Des textures différentes: soie, laine, cuir, daim
  • Du rouge version Défilé Victoria Beckham Fall Winter 2019 (oui nous sommes en avance sur Stylish B’Corner!)

Je n’ose pas encore sauté le pas de cette nude-mania, en raison des kilos résiduels de la phase post-partum. Mais je vois bien l’attraction que cela peut exercer surtout avec cette tendance du Léopard à tout va. Du nude pour la douceur, la rondeur comme une persistance solaire dans la grisaille. Il n’est plus ennuyeux, il n’a plus la réputation d’être propre aux femmes d’un certain âge obsédées par la propreté et la perfection. Il est désormais loose et streetwear avec des ugly Sneakers, mais aussi Sharp et sophistiqué s’il est porté avec cuir et de la soie ou une couleur forte.

Qu’en pensez-vous ? Etes vous prêtes pour la nude wave? si vous voulez des exemples de shopping, laissez un commentaire ici ou sur Instagram et je vous répondrai!