What to wear #6 « …with a comfortable jeans/ sweater look during winter »

Je ne vais rien vous apprendre, dans une bonne partie du globe 🌍, c’est l’hiver!

S’habiller chaudement sans ressembler à un ourson 🐻 est un défi non négligeable. L’envie d’hiberner est déjà suffisamment forte! Qui a envie de sortir en talon, jupe, robe ou autre quand il fait -3°C ? (mises à part les Londoniennes et les Instagram It Girl capables de tout affronter pour des likes 💓). Gros manteau, pantalon de jogging, Sneakers, gros bonnet et zou en avant pour le brunch du dimanche… hmmm non cela n’envoie pas du tout de rêve (pour soi ou pour son compte Pinterest… même si la tendance ugly shows reste présente…).

Comment allier confort (=chaleur) et style? Je vous présentais dans l’article ici 👈 la tendance du Layering (ou comment superposer les couches dit de manière plus triviale), cette fois ci je privilégie les accessoires cheveux et bijoux. Car oui, oui, on se remet à porter des barrettes (les sacs en perles sont bien de retour non ? alors pourquoi pas?) et des breloques!

Effet Madonna ou Blair Waldorf garanti! (spoiler alert: les bandeaux et les chouchous sont aussi de retour!)

Source: Pinterest

Vous sortez votre look le plus BASIC: Jeans et gros pull en laine voici comment twitter ce look sans vous geler les *****:

  1. Superposer les colliers de différentes (médailles dorées, perles, breloques… allez y more is more!) au dessus du gros pull en laine ou de votre pull à col haut
  2. Enfiler quelques fines bagues dorées en dessous de vos gants
  3. Pour les bad hair, les barrettes rigides pourront sauver vos cheveux électriques d’hiver ou pour un effet rétro: un chouchou coloré pour rappeler notre enfance
  4. Un air de tropiques ou d’Afrique avec des boucles d’oreilles coquillage
  5. Si vous avez plusieurs piercing aux oreilles : n’hésitez pas à empiler des mini créoles dorées, argentés ou or rose
Boucles d’oreilles disponibles sur Asos ici
Quelques bijoux de cheveux : Bandeau rouge et chouchou disponibles sur Asos, les autres liens sont ci-dessous

Les liens pour retrouver ces perles d’accessoires 😉 sont par ici:

Pas besoin de se contenter d’un look tristounet en hiver, même si hier était le blue monday, les accessoires ajoutent ce peps qui remonte le moral! Entre des madeleines de Proust nous rappelant notre adolescence, un effet luxe sans se ruiner (hello plaqué or!), un soleil des tropiques (breloques colorées et coquillages!) patiné par le chic des perles nacrées, le minimalisme n’est pas à l’ordre du jour cet hiver! Et ça marche!

Qu’en pensez vous? Oui ou non? Testez et taggez moi sur Instagram avec un #jotd #stylishbcorner!

All I want to wear (this season) but I dare not!

Même en prétendant un esprit libre du style (prétention seulement), je reste soumise aux dictats conservateurs du look. Pour différentes raisons. A Casablanca, le look est hyper féminin, hyper « brandé », hyper codifié: tu portes ton argent comme un étendard, tu portes ce que tu es (fille, jeune fille/ado, jeune adulte, femme mature, senior…), ce que tu fais (fonctionnaire, institutrice, médecin, femme au foyer, banquière, cadre dans la communication…), tu portes pour ce que tu vas faire (aller à un café, à la salle de sport, aux courses, à la réunion avec le comité de direction, à un mariage…). Je fais partie de cette génération qui a dû porter un tablier blanc au lycée, parce que j’étais une fille. Comme discrimination du genre, c’est bien la démonstration par l’exemple… et pourtant j’ai vu à ce moment là (déjà) la liberté créative s’exercer de mes autres camarades de classe. J’avoue que je le voyais de manière interrogative car le style vestimentaire n’était pas ma priorité durant les heures de classe. Je ressemblais plus à Hermione Granger qu’à Paris Hilton (mon amour de la Saga Harry Potter et mes lunettes y sont aussi certainement pour quelques chose). Toujours est-il que j’ai vu d’autres camarades de classe jouer avec ces codes imposés du tablier avec une liberté et une créativité que je leur envie aujourd’hui. a posteriori. Car bien des années plus tard, je me rends compte de l’audace et de l’imagination que cela demandait: entre celles qui raccourcissaient les tabliers jusqu’à ce qu’elles deviennent des chemises et les autres  qui cumulaient les bijoux, les broches et les graffiti, elles arrivaient à l’entrée de ce dit lycée avec la bouche en coeur sans aucune honte pour affronter cette police du style (oui cela existe vraiment…).

Au moment où j’écris aujourd’hui, je me rends compte à quel point ce conditionnement   m’a consciemment et inconsciemment forgé. Je suis donc particulièrement sensible et réceptive aux dictats d’une société qui juge de ce qui est « acceptable » mais tout en étant aussi habitée par l’envie de m’en libérer. Cette envie s’est renforcée petit à petit, s’est libérée quelques années plus tard. Et comme je le dis souvent, je n’ai pas eu de crise d’adolescence, ma rébellion a fini par taper à la porte malgré tout 😜!

A Paris, l’expérience fût différente. Si l’élégance est quelque chose qui transpire dans chaque quartier de cette ville, elle est surtout construite autour d’un fantasme de la parisienne: vêtue de noir, un rouge à lèvres rouge tamponné ou estompé car c’est déjà 22h, les cheveux froissés (car le brushing parfait n’est pas parisien) ou en chignon haut, en terrasse et la cigarette au bec. En vérité, rares sont les parisiennes qui répondent réellement à ce fantasme mais elles sont assez conformes / uniformes en matière de silhouette: bottines, trench ou manteau un peu large ou croisé, sac en bandoulière. Elles sont pressées, portent un Tote bag avec leur vie dedans (PC, encas, escarpins…). L’exubérance est moins forte dans les milieux « normaux » (hors Fashion Sphere) contrairement à des villes comme Londres. La discrétion est élégante, le style est la femme. La « Mode » a quelque chose de plus « futile » car Paris idolâtre l’intemporel, le vintage, le classique, les Maisons (Chanel, Dior…) et beaucoup moins les nouveaux designers.

Donc la « Mode » et ses petites toquades temporaires mettent du temps à s’installer à Paris. Elles suscitent souvent des interrogations au mieux, un scepticisme ou un dédain au pire dans l’entourage parisien. Oser porter des sneakers blanches en milieu professionnel le vendredi (hors milieu de Start up ou des journalistes…) « choquait » il y a quelques années (encore). Un sac à main à perles n’en parlons même pas!

Capture d_écran 2018-11-06 à 17.04.03
Shrimps Antonia Bag ($695)

Donc oui j’avoue que certaines exubérances proposés par les stylistes ou les chasseurs de tendance peuvent m’interpeller, m’intéresser mais… je n’ose pas souvent sauter le pas. Et pourtant je les trouve parfois jolies (ces exubérances). Je ne devrais pas m’en faire dans ce monde d’obsolescence programmée et de changement des rayons tous les 15j. Aussi, voilà les envies modesques coupables auxquelles je ne céderai pas en faisant semblant d’être slow fashion alors que c’est plutôt par manque d’audace 😂!

Le manteau Teddy bear 🐻
  1. Le modèle de chez And Other Stories ici 👈 ou Mango  👉 par là
  2. ou en version fausse fourrure Pastel ici (exemple Topshop) 👈
  3. ou en Léo chez JCrew ici 👈

De gauche à droite -> de 1 à 3:

Le sac banane 👛:
  1. Pour ranger ses clés ou à peine son iPhone, modèle Mango ici 👈
  2. Pour gérer les pickpockets du métro parisien et avoir les mains libres, modèle Mango là 👉

De gauche à droite -> de 1 à 2:

Les Cowboy boots 🤠 :
  1. Blanches par là 👉 And Other Stories
  2. Léo (mais cette paire Uterqüe… hmmm elle me tenterait bien! classicisme ou pas 😜)

De gauche à droite -> de 1 à 2:

Le Kimono d’hiver (ou manteau imprimé?) 👘

  1. En Jaune ou bleu canard Topshop ici 👈
  2. Le rêve d’orient ou de boho-attitude de Mes Demoiselles Paris en rupture de stock ici 👈  (peut être une réminiscence de mon identité visuelle et culturelle)

De gauche à droite -> de 1 à 2:

Le Kimono… j’arrive à le porter sans sourciller en été (enfin quand mon cher et tendre ne me demande pas si je sors en pyjama…) mais en hiver je garde ce blocage de l’effet robe de chambre. Rien n’y fait!

Je pourrais ajouter à cette liste :

  • Les chapeaux d’hiver, qui même si beaux et stylés sur un look, sont difficiles à gérer entre intérieur / extérieur, cheveux aplatis/ cheveux couverts
  • Les cuissardes qui demandent un équilibre entre le sexy et le cool que je ne sais pas encore maitriser même si je les trouve belles à tomber sur les autres
  • La broche sur le manteau: stylée mais qui la voit vraiment avec la grosse écharpe informe?…

Quelles sont vos délires stylistiques que vous n’oseriez pas porter? Dites nous tout! 😉

Fall selfcare routine!

Au delà de l’image romantique de la chute des feuilles, des couleurs chatoyantes de l’automne (il parait que celles du Japon à cette période sont incroyables ! si jamais vous souhaitez trouver la bonne saison pour y aller! 😉), l’automne peut s’avérer être un défi pour les soins et inspirations de couleurs.

Je vous propose quelques astuces de soins pour contrecarrer la déshydratation inévitable, pour combattre les effets du stress et de la pollution (jusqu’au vacances de Noel …), de quoi adapter sa colorimétrie à la luminosité en berne (ni le rose fuchsia ni l’orange corail ne sont pas franchement adaptés).

  • Le Maquillage effet soupe de potiron, châtaignes 🌰 grillées ou feuilles d’érable couleur cerise !

  1. Huda Beauty Palette 1 en haut à gauche
  2. Huda Beauty Palette 2 en haut à droite
  3. Palette Naked Cherry Urban Decay en bas

Quand le maquillage des yeux n’est pas en priorité, un rouge à lèvre mat couleur Nude ou Pumkins ou Ginger s’accorde bien à l’environnement global… (avec un avant-goût de Noël déjà?)  produit proposé ci-dessous par Too Faced et recommandé par Mimi Signature (chaine Youtube disponible ici que je recommande vivement ☺️)

Capture d’écran 2018-11-05 à 13.45.11.png

  • Une peau (visage) protégée et nourrie:

J’ai compris depuis longtemps que peu importe ce qu’on met « sur » sa peau comme maquillage, rien ne vaudra une routine de soin:

  1. Eau, eau, eau et encore eau
  2. Réussir à bien dormir (oui pas toujours accessible)
  3. Détox le matin avec une infusion citron et gingembre
  4. Compresses d’eau de rose
  5. Bien nettoyer – hydrater – soigner la peau matin et soir, quelques kits disponibles dans différentes marques selon les besoins:
    1. Kit d’hydratation Shiseido
    2. Routine Oh My Cream équilibrante ou réparatrice   (selon vos besoins) avec ce kit Mini pour tester la performance des actifs mais aussi si nous arrivons à tenir les « bonnes habitudes »

  • Un spa Maison hebdomadaire!

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.03.58Un shampoing nourrissant ou masque pour éviter la chute ou la fragilisation des cheveux (car moi l’automne je perds beaucoup, beaucoup, beaucoup… de cheveux!).

Un gommage de corps fait avec du café parisien pour les plus parisiennes d’entre nous? ici!

Des huiles de bain pour un effet cocooning relaxant, un vrai spa chez soi!

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.12.13

Depuis mes automnes parisiens, je ne conçois plus les jours raccourcis, grisâtres et pluvieux sans bougie. Rien de mieux pour compléter le plaid, le livre et le (les) carré(s) de chocolat qu’une bougie Diptyque #petitevieille #hyggelifestyle. En plus ils ont sorti la collection exclusive pour préparer les fêtes (ici et image ci-dessous) autant profiter le plus longtemps possible de cette période magique! (Quand est ce que j’ai le droit de lancer la playlist de Noel sans passer pour une folle?)

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.22.21

  • Bon après le visage, les cheveux, le corps, l’ambiance,… les mains!

Des mains hydratées pour éviter l’horreur à venir avec l’hiver, les gants, les chocs chauffage/ vent/ … J’ai trouvé ce Sérum (ici) de Manucurist très tentant pour changer de la crème pour main classique.

Les tendances d’imprimés animaliers (vous trouverez mon article sur ces tendances A/H 2018 ici et ) adoubent et réclament des bordeaux voir cerise-noir (ici) :Capture d_écran 2018-11-05 à 12.29.04

Pour accompagner les carreaux, le velours, la soie et la tendances tailleurs peut s’allier aussi à des gris froids et patiner des bijoux effet 80’s.

Capture d_écran 2018-11-05 à 12.30.38

Voilà quelques rituels donc pour combattre le blues quasi inévitable de cette période. Le selfcare non pas par égoisme mais plutôt comme un acte de méditation (quand on n’aime pas forcément ça) avec une bonne musique, de bons produits et quelques minutes volées. Je ne sais pas comment avec ces rituels vont devoir évoluer avec l’arrivée du bébé mais j’espère les maintenir malgré tout comme une bulle de respiration et de déconnexion avec soi.

Allez rien ne vaut une musique de film de Noël 👉 par là, pour se mettre dans l’ambiance et attaquer cette semaine hihi #nemedétestezpas!

What to wear #5: « During Fall and keep it stylish! »

Cumuler les couches de vêtements plus ou moins légers pour jouer avec les températures capricieuses de l’automne (du vent du métro, du démarrage de chauffage, de la pluie soudaine…) est tout un art. Je ne prétends pas l’avoir totalement maitrisé à Paris. J’ai appris en tout cas à jouer avec les matières dans un premier temps. Le challenge du Layering (cumuler les couches hihi expression moins glamour en français!) est de garder un style et une silhouette affutée avant l’arrivée officielle de l’hiver. Et de sortir la grosse doudoune / Parka doublée (et laisser tomber la notion de silhouette jusqu’à avril…) #winteriscoming mais on n’y est pas encore!

Capture d_écran 2018-10-25 à 08.33.47

Défilé Sacai, A/H 2018 (Photo Tagwalk)

Quelques astuces avant de se lancer dessus à corps perdu et cumuler tout votre placard d’un coup:

  1. Jouer sur les proportions et volumes (et essayer d’éviter l’effet négligé):
    1. Fin en bas, volumineux en haut (ou le contraire)
    2. Porter du court avec une veste effet doudou
    3. Talons ou sneakers, l’effet n’est pas le même sur les jambes!
    4. Sneakers fines ou grosses baskets 80’s (adidas Falcon suivez mon regard)
    5. De longues boucles d’oreilles ou de grosses bagues effet chevalière
    6. Ajouter une à deux ceintures pour marquer la taille
  2. Superposer les textures et matières brutes, douces, aériennes (par ordre croissant d’apparition, exemple ci-dessous)
    1. Un débardeur en soie
    2. Une chemise en coton
    3. Une chemise à carreaux en flanelle voir une chemise en jean
    4. Un gilet/ pull en laine fine ou en cachemire
    5. Un gros gilet en laine pour le côté cosy / emmitouflé
    6. Un pantalon en cuir ou en velours, ou une jupe en laine ou une paire de jeans
  3. Oser les imprimés et les couleurs, loin de la sobriété légendaire parisienne (le noir, le bleu marine et encore le noir):
    1. Des imprimés animaliers 🐅🐆🐑
    2. Du rose, du rouge, du vert…

Capture d’écran 2018-10-17 à 11.08.18.png

Photo: Net-à-Porter.com

Photo de Streestyle à Paris du site : thesartorialist.com

Capture d’écran 2018-10-20 à 20.56.01.png

Photo d’un édito de style de « And Other Stories » (tous les liens de ce look sont ici)

Projection réussie? bon peut-être pas tout à fait! Quelques propositions de looks accessibles pour bien se projeter (pas besoin de courir les magasins, fouillez juste dans vos placards 😏😜):

Look 1: tons chauds, matières diverses, court/long, volume/fit, imprimés subtiles

Layering 1.001.jpeg

-> Liens des articles :

  1. Chemise en coton Mango
  2. Pull imprimé Mango
  3. Jupe en cuir And Other Stories
  4. Escarpins bi-matière And Other Stories
  5. Bandeau rouge Asos
  6. Bague 26juin
  7. S’il commence à faire froid « vraiment », un manteau long (pour contrecarrer la jupe courte) avec 60% de laine peut compléter ce look ici Manteau And Other Stories

Look 2: fluidité, carreaux, structure (blazer ET ceinture)

Layering 2.001.jpeg

-> Lien des articles :

Vous pouvez aussi jouer sur les matières techniques pour en dessous d’un gilet ou pull (au cas où vous avez froid aux côtes comme diraient maman!) avec cette gamme Uniqlo assez large en types de produits (débardeurs, teeshirts, pull col roulé…).

Profitez-en avant l’arrivée (soudaine) des températures négatives…

Capture d’écran 2018-10-25 à 08.35.07.png

Photo du défilé Gucci A/H 2018 (Photo Tagwalk)

What to wear #4:  » Des mocassins Gucci sans le prix qui va avec! »

Hmmm… il est souvent posé ce genre de question existentielle : faut-il toujours dépenser plusieurs centaines d’euros quand notre coeur balance pour une pièce même classique et intemporelle? (comme ici les fameuses mocassins Gucci)

Je ne vais pas me lancer ici sur le débat de la juste valeur ni de la valeur perçue et encore moins le rapport qualité prix de certaines marques de plus en plus déconnectée de la réalité 😉. L’objet de ce billet est de débusquer des mocassins accessibles ET stylés SANS  faire grand père !

Petit tour des trouvailles :

  1. Les classiques:

Capture d_écran 2018-10-17 à 17.09.12Les Mocassins Maestro (photo à gauche) pour le savoir-faire de la Maison Repetto me semblent être la référence de cette niche. J’adore le vernis, la bordure et aussi la couleur automnale (prix: 265e disponibles ici).

Sans faire copie conforme, ces Loafers (ci-dessous) vernis de Massimo Dutti font illusion (prix: 130$, disponibles ici). La barre métallisée apporte le pep’s nécessaire pour éviter l’ennui.

Capture d’écran 2018-10-17 à 17.14.25.png

Capture d’écran 2018-10-17 à 17.25.11.png Les Cosmos Paris Voria reprennent les codes du mocassin à l’italienne (prix : 120e, disponibles ici).

 

 

 

 

 

 

2. Les originales:

Capture d’écran 2018-10-17 à 17.31.47.png

Elle est rock et souple (photo à droite)! Cette paire Gerard Darel de « slippers » studs est parfaite avec une paire de jeans, une jupe en velours voir la petite robe noire passe-partout les jours « no-inspiration »! (prix: 245e, disponibles ici)

La touche perlée de cette paire (photo ci-dessous) And Other Stories rend romantique la chaussure la moins féminine possible! Un blazer en tweed ou à gros carreaux ou un manteau fin couleur camel la rendra encore plus trendy!

Capture d’écran 2018-10-17 à 17.36.59.png

Dans la vibe 80’s, j’appelle cette paire Topshop combinant du doré assumé dentellé et de l’imitation croco couleur « bourgogne » (photo ci-dessous) pour une substitution très accessible et potentiellement très occasionnel vu l’esthétique forte. (prix: 40e, disponible ici)

Capture d_écran 2018-10-17 à 17.42.25La dernière paire pour la route (photo ci-dessous), j’ai adoré sa couleur (de quoi illuminer une grisaille persistante) et sa texture pile dans l’air du temps (expression des années 80 en bonus!). C’est une paire Tommy Hilfiger trouvée sur Asos (prix: 127,99e disponibles ici mais bientôt épuisés, autre modèle possible chez Jonak avec une couleur plus forte disponible ici à 99e)Capture d’écran 2018-10-17 à 17.50.43.png

Tendances de rentrée #2

Après ce premier article sur les tendances de rentée (disponible ici),  je vous propose de faire le point cette fois-ci sur quelques éléments de style à ajouter à votre dressing pour donner le peps mode cette saison! (pour les photos stylés sur Instagram, des likes de folie et surtout juste parce que vous aimez la mode! 🙂 oui le truc qui existait avant Instagram et les #…).
Cette saison me semble faite de réminiscences inconscientes ou pas de la nouvelle working girl 80’s qui devient la girlboss assumée, de la boho girl militante cool 70’s, la post-ado pop 60.
Elle m’évoque un mix d’images vintage :
Tendance 1.001
De gauche à droite, photos trouvées sur Pinterest: Inès De La Fressange (Défilé Chanel),  Photo mode, France Gall, Affiche de concert Joan Baez et Bob Dylan, Joan Baez en concert à Woodstook

 

Tendance 2.001
De gauche à droite, de haut en bas, photos trouvées sur Pinterest: affiche publicitaire du parfum Opium, dessin du bijou Coeur d’Yves Saint Laurent, photo mode avec les bijoux Yves Saint Laurent, Ines De La Fressange pour les bijoux Chanel, photo mode de la muse Loulou et affiche publicitaire d’Yves Saint Laurent
Vous voyez où je veux en venir?
Ok ok, je vais essayer d’être plus claire avec des titres plus parlants (ou pas!):

Ceinturez tout! (jeans! pantalons! blazers!)

Une ceinture nouée ou dorée s’accorde parfaitement à la tendance de cette saison des blazers à gogo, d’imprimé léopard et de tailleurs à carreaux. Elle est encore plus facile à porter en début d’automne (avant d’avoir besoin de la couvrir d’un manteau!).
Tendance 3.001
Source des images : Pinterest
Selon son style, elle peut modifier une allure simple (pull rond beige et pantalon fluide) avec une structure et une texture plus courageuse.
Quelques exemples :

Boots it !

J’ai un peu plus de mal avec cette tendance car l’angle fort concerne le modèle Santiags. Plus difficile à porter tous les jours et avec tout… cela convient plus à jean un peu large (effiloché au niveau de la cheville) ou si vous êtes un profil stylistique plus fort: osez l’association jupe avec des Santiags (image ci-dessous).
Tendance 4.001
Source (de gauche à droite et de haut en bas): Net à Porter, Gerard Darel, Chaussures Zara, Image Pinterest/Instagram)
Quelques propositions :

 

Hat lover (plutôt que Hat-er, vous voyez le jeu de mot?)

Tendance 6.001
Source: Pinterest
Le chapeau, cet accessoire utile et stylé par excellence! Il est encore plus pratique quand il s’agit d’un béret ou d’une casquette gavroche! Ces formes de couvre-chef se rangent plus facilement dans un sac ou sur un bureau sans être encombrantes.
Béret ou casquette gavroche pour cette saison donc pour un look facilement stylé pour votre uniforme classique quotidien ou pour accompagner la jupe midi à pois ou le tailleur à carreau (images ci-dessus).
Quelques propositions accessibles ici:

Gold is the new black

Tendance 7.001
Source: Pinterst, Net à Porter et Zara (boucles d’oreille)
Des bijoux « Statement » pour un look fort et assumé, bien loin du minimalisme ou des puristes qui préfèrent les matières nobles. Du toc et encore du toc!
Si comme moi, vous préférez les looks épurés, vous pouvez y aller en douceur en adoptant une partie spécifique à « bijouter »: poignet ou oreille, cou ou main…
Quelques propositions:
  • Cette broche Uterque qui irait à ravir à un blazer à carreaux tout gris-gris disponible ici (gros coup de coeur)
  • Des boucles brillantes comme il faut Uterque disponibles ici
  • Ces boucles d’oreilles contemporaines Zara disponibles ici
  • Des graphiques aux oreilles Asos design disponibles ici

Communiquez par un teeshirt!

Tendance 8.001
Source: Pinterst, Net à Porter et Sandro
Pour dérider un imprimé ou pour alléger des boots cowboys, le teeshirt à message twiste le look de cette rentrée.
Il permet aussi une douce transition de l’été vers l’automne accompagné dun fameux blazer.
Quelques propositions:
Sans associer toutes ces tendances sur un seul et même look, imaginons (suite à ces deux articles de tendance de la rentrée) le :
  • Look 1: pantalon jean simple, blouse transparente noire, ceinture à boucle léopard fine, boots cowboy sobre noires un béret couleur fauve
  • Look 2: tailleur pantalon à carreaux, une ceinture marron effet coco (au dessus de la veste), un teeshirt à message romantique (pour adoucir les moeurs des réunions professionnelles), des boucles d’oreille graphiques, des baskets blanches ou des escarpins / boots camel
Et n’oublions pas que la mode passe mais le style reste! :).
Il reste plus qu’à attendre une grisaille et des températures digne de cette saison!