Distraire un enfant en bas âge (ou grand bébé) durant le confinement

Ok pivot du contenu du blog momentané (ou pas?) pour encore plus de contenu parental, rien à voir avec le style mais énormément à voir avec notre santé mentale et avec notre productivité. Durant ce confinement, c’est un gros défi pour trouver des jeux, des occupations, des apprentissages pour des jeunes enfants et bébés: Pour l’enfant, pour le parent, pour le faire grandir, pour l’observer se concentrer et accessoirement réussir à avoir un moment sans lui courir après (à le garder en vie 😱).

Je vous présente ici quelques apprentissages que j’ai réussis à mettre en place avec mon enfant, ou que j’ai plutôt improvisé au fil de l’eau, voir que mon fils a de lui-même identifié comme une distraction fortement intéressante. Maman au foyer, à Atlanta, nous avions l’habitude de passer un peu de temps en intérieur lors des longues journées d’averses typiques… bien avant ce confinement. Sauf que 1) il a grandi depuis donc cela reste compliqué à gérer 2) ne pas pouvoir le laisser observer l’extérieur et rencontrer d’autres enfants, le fatigue aussi. Donc je me suis dite que d’autres parents pouvaient être à la recherche de quelques quick wins à mettre en place (surtout que l’on ne peut pas vraiment commander de nouveaux outils, jeux, pâtes à modeler (j’ai vérifié c’est en rupture de stock sur Amazon 😱🤣).

Je les ai classées par âge, mais je vous propose de regarder même la phase d’après si vous voyez que votre enfant s’ennuie.

Avant 12 mois, tout est nouveauté, tout dépend de votre relation et de son caractère. Je vous propose toutefois d’encourager (surtout de 6 à 12 mois) des moments de jeux libres avec un livre musical, un hochet, un tapis d’éveil. Ses problématiques sont souvent concentrées sur les repas et le sensoriel (plus il joue avec la nourriture mieux c’est…), des moments de calme et réconfort (surtout s’il est en phase poussée dentaire) et réussir à faire des siestes, de l’éveil qui dure plus ou moins longtemps et là tout marche:

  • mettre de la musique classique ou autre (en faire avec les mains, les pieds, la bouche)
  • désigner des membres du corps
  • ramper
  • pousser des chaises ou se tenir aux tables
  • jouer à cache cache avec un lange
  • faire des grimaces (cela encourage la concentration et l’utilisation des muscles faciaux utiles à la mastication)

Après 12 mois, l’activité et la mobilité devient une des priorités d’un enfant. Il part à la découverte de son environnement et il adore se connecter et imiter les autres.

Voici quelques idées avec des objets quotidiens pouvant l’occuper:

  • Les contenants (boites de différentes tailles, grands cartons bouteilles, verres, …)
  • Les attaches (ceintures, scratch, lacets, zip ou fermeture éclair…)
  • Les coussins empilés pour faire un parcours de sport
  • Les draps disposés pour faire une tente ou un château-fort
  • Les torchons propres (pour nettoyer, faire cache-cache)
  • Les cartes postales, les photos pour les images
  • Les pochettes de DVD

Je souligne qu’il est nécessaire de faire attention et de rester vigilants aux risques d’accidents domestiques mais aussi expliquer et répéter surtout à partir de 12 mois.

Par ailleurs, l’intérêt de ces activités est aussi d’apporter un regain de confiance dans l’environnement domestique, de mieux appréhender les objets qui entoure l’enfant et d’acquérir l’autonomie au fur et à mesure.

Ce confinement est un défi sur bien des tableaux. L’avantage (si je dois absolument essayer de positiver) est qu’il nous pousse à être créatifs ensemble et à nous ressourcer dans notre cercle et environnement quotidien et domestique. Il est évident que c’est plus facile dans une maison avec jardin, mais si vous êtes comme nous, le balcon n’est même pas une option. Et honnêtement, je suis agréablement surprise par l’ingéniosité de mon enfant (même le sac à dos devient un objet d’intérêt!).

Je conviens aussi qu’il est encore plus difficile de garder la règle de « pas d’écran avant trois ans ». Ne serait-ce le téléphone. Gardons cette option comme la solution de dernier recours 🤷🏽‍♀️😁.

Si jamais vous avez la possibilité de trouver des livres (sur Amazon ou grâce au libraire de quartier s’il livre à domicile 🤔 durant une période future de dé-confinement?). Safia des Mama’s talk (que vous pouvez retrouver ici sur Instagram) vous propose cette série:

Et vous ? Quelles sont vos activités préférées (ou du moins celles de ton enfant)? qu’as tu testé de nouveau durant ce confinement?

Partage ici 👉🏼 en commentaire, je suis sûre que plusieurs d’entre nous n’attendent que ça!

Bon courage pour les prochains et comme disent les américains: You got this! and you are doing great! bravo🤩!

The Matcha Morning: Gérer son argent durant la crise, est-ce que cela ça change quelque chose?

[Pour recevoir directement cet édito, tu peux t’y abonner ici . Cette newsletter est envoyée chaque lundi matin et publiée peu après sur le blog.]

J’espère que tu vas bien, ton mental et ton corps inclus, que ta famille et tes amis où qu’ils soient se portent bien aussi.
Avant de commencer, je souhaite te partager cette musique de Clara Luciani.
Dans un moment de distanciation physique, rien n’empêche le soutien moral et social, un coup de pers à notre moral ensemble:
« Je tiens dans ma main ton poing serré
Et rien ne peut nous résister
Puisque nous l’avons décidé
Personne n’a jamais dit que ce serait facile
Mais je serai là
Personne ne croit en toi comme j’y crois
Personne, personne
Je serai là même s’il ne devait rester »

Paniquer et décider quoi faire de son argent (même peu d’argent) est la pire approche possible.

Reprenons ensemble les bases, sans jugement de valeur, ni honte: l’argent peut entrainer un sentiment de mise à nu et de vulnérabilité.
Tu es ici dans un espace sûr donc pas de jugement 😉 c’est important de le rappeler avant de démarrer! 🙏🏼 #safespace
Commencer par faire le point
De tes revenus, de ton épargne (s’il y en a, et définir sa forme: immobilière, or, argent, actions, livret A…) et de ses coûts fixes. 
Pour les coûts, tu peux prendre une semaine type du confinement et un mois type « normal », et suivre, sur un carnet ou fichier Excel, l’ensemble des coûts, il y a de fortes chances que tu le fasses déjà, toutefois il est aussi possible que le rythme de consommation ait changé durant ces trois dernières semaines.
Décider de ce que tu veux faire
Gagner en sécurité, trouver une opportunité d’investissement, sortir des zones de risques, partager et faire preuve de solidarité : les objectifs sont divers et dépendent:

  • de ta personnalité (aversion au risque ou pas, générosité, frugalité…)
  • de ton contexte familial et financier dans sa globalité (emploi stable, monnaie utilisée, investissement, nombre de personnes dépendantes de ta situation financière)

Par les temps qui courent il est normal de naviguer en eaux troubles.
Et comme dirait une copine à propos d’un investissement immobilier prévu de longue date: « je lâche prise sur ce que je ne contrôle pas, je ne sais pas quel taux d’intérêt sera applicable dans quelques mois, donc je n’y pense pas aujourd’hui » .
Quelques idées à te suggérer:

  1. A court terme : rester sur des placements à faibles (voire inexistantes) rémunérations (livret A, CEL, LDD) mais avec l’argent disponible immédiatement (liquidité forte), mon mari vous déconseille fortement d’investir durant les 12 prochains mois sur les marchés actions
  2. A long terme: se focaliser sur un achat immobilier (avec un couple risque / rendement relativement faible) si déjà planifié et attendre l’année prochaine au plus tôt pour revenir sur le marché action (fort risque / fort rendement) 
  3. A tout instant:
    1. participer aux appels aux dons, car il va de notre responsabilité d’aider les héros du quotidien ainsi que les personnes fragilisées par le confinement 
    2. savoir saisir des opportunités (sans culpabilité car il est important de faire preuve de bonne gestion) : surveiller le cours de l’or et de l’argent sur ce genre de site ici 24hgold.com 👈  (il est recommandé d’investir 5 à 10% de son patrimoine net dans cet actif de sécurité), ou investir dans des projets de crowdfunding avec un risque + élevé mais un taux d’engagement supérieur 

Revoir ta consommation de manière générale 
Avec ces semaines de confinement, cette humeur en berne (à raison), je te propose aussi d’analyser ton rapport à la consommation.
Nous sommes réduits à l’essentiel, à nos besoins primaires de la pyramide de Maslow.
Qu’est ce que cela déclenche en toi? de ne pas pouvoir maintenir les mêmes habitudes de consommation, de ne pas avoir à t’habiller selon un costume spécifique à ton identité professionnelle…à quoi se réduit cet essentiel? 
Es-tu du genre à t’habiller en semaine ou à rester en pyjama ?
Comment vas-tu aborder le retour « à la normale »? (je ne suis pas sûre que l’on n’oublie si facilement)
Je te pose la question sans a priori, sans jugement ni idéologie.
Il me semble intéressant d’analyser ce rapport de consommation et au sens de l’essentiel.
Tout en sachant, que la reprise sera forcément liée à notre capacité à consommer « après ».
Nous aurons tous un rôle dans cette potentielle reprise.
Quels seront alors nos choix de consommation que nous ferons? qui choisirons-nous de soutenir: quelle marque, quelle filière agricole, quel artisanat, quelle industrie?
Je pose ces questions sans en connaître encore ma propre réponse.
Et pourtant, il est important de réaliser à quel point cet « après » va dépendre de nous tous.
Jamais nos choix financiers n’auront autant d’impacts.
A nous de les faire et de les assumer 😉.
C’est aussi cela l’empowerment! 💖
Plein de bonnes ondes où que tu sois!
Keep calm and stay safe 🙏🏼!

✨  ✨  ✨  ✨  ✨  ✨

Ce que je veux regarder sur Netflix : Gossip Girl ou Gilmore Girls, quelque chose de distrayant, loin de l’actualité, j’essaie de rester la plus positive possible; encore plusieurs semaines de confinement prévues…un marathon à tenir

Ce que je veux lire: Rien, je n’arrive pas à lire, peut être avec ce changement de lieu un peu brusque (🇺🇸-> 🇫🇷), ou d’angoisse ambiante, cela va revenir je le sais, mais en attendant je laisse mon humeur ruminer ce vide (et ce n’est pas grave!), envoie moi tes recommandations si tu as des pépites à suggérer 🤩!

Ce que j’ai écouté : le podcast Femmes puissantes de Léa Salamé