Tendances de rentrée #2

Après ce premier article sur les tendances de rentée (disponible ici),  je vous propose de faire le point cette fois-ci sur quelques éléments de style à ajouter à votre dressing pour donner le peps mode cette saison! (pour les photos stylés sur Instagram, des likes de folie et surtout juste parce que vous aimez la mode! 🙂 oui le truc qui existait avant Instagram et les #…).
Cette saison me semble faite de réminiscences inconscientes ou pas de la nouvelle working girl 80’s qui devient la girlboss assumée, de la boho girl militante cool 70’s, la post-ado pop 60.
Elle m’évoque un mix d’images vintage :
Tendance 1.001
De gauche à droite, photos trouvées sur Pinterest: Inès De La Fressange (Défilé Chanel),  Photo mode, France Gall, Affiche de concert Joan Baez et Bob Dylan, Joan Baez en concert à Woodstook

 

Tendance 2.001
De gauche à droite, de haut en bas, photos trouvées sur Pinterest: affiche publicitaire du parfum Opium, dessin du bijou Coeur d’Yves Saint Laurent, photo mode avec les bijoux Yves Saint Laurent, Ines De La Fressange pour les bijoux Chanel, photo mode de la muse Loulou et affiche publicitaire d’Yves Saint Laurent
Vous voyez où je veux en venir?
Ok ok, je vais essayer d’être plus claire avec des titres plus parlants (ou pas!):

Ceinturez tout! (jeans! pantalons! blazers!)

Une ceinture nouée ou dorée s’accorde parfaitement à la tendance de cette saison des blazers à gogo, d’imprimé léopard et de tailleurs à carreaux. Elle est encore plus facile à porter en début d’automne (avant d’avoir besoin de la couvrir d’un manteau!).
Tendance 3.001
Source des images : Pinterest
Selon son style, elle peut modifier une allure simple (pull rond beige et pantalon fluide) avec une structure et une texture plus courageuse.
Quelques exemples :

Boots it !

J’ai un peu plus de mal avec cette tendance car l’angle fort concerne le modèle Santiags. Plus difficile à porter tous les jours et avec tout… cela convient plus à jean un peu large (effiloché au niveau de la cheville) ou si vous êtes un profil stylistique plus fort: osez l’association jupe avec des Santiags (image ci-dessous).
Tendance 4.001
Source (de gauche à droite et de haut en bas): Net à Porter, Gerard Darel, Chaussures Zara, Image Pinterest/Instagram)
Quelques propositions :

 

Hat lover (plutôt que Hat-er, vous voyez le jeu de mot?)

Tendance 6.001
Source: Pinterest
Le chapeau, cet accessoire utile et stylé par excellence! Il est encore plus pratique quand il s’agit d’un béret ou d’une casquette gavroche! Ces formes de couvre-chef se rangent plus facilement dans un sac ou sur un bureau sans être encombrantes.
Béret ou casquette gavroche pour cette saison donc pour un look facilement stylé pour votre uniforme classique quotidien ou pour accompagner la jupe midi à pois ou le tailleur à carreau (images ci-dessus).
Quelques propositions accessibles ici:

Gold is the new black

Tendance 7.001
Source: Pinterst, Net à Porter et Zara (boucles d’oreille)
Des bijoux « Statement » pour un look fort et assumé, bien loin du minimalisme ou des puristes qui préfèrent les matières nobles. Du toc et encore du toc!
Si comme moi, vous préférez les looks épurés, vous pouvez y aller en douceur en adoptant une partie spécifique à « bijouter »: poignet ou oreille, cou ou main…
Quelques propositions:
  • Cette broche Uterque qui irait à ravir à un blazer à carreaux tout gris-gris disponible ici (gros coup de coeur)
  • Des boucles brillantes comme il faut Uterque disponibles ici
  • Ces boucles d’oreilles contemporaines Zara disponibles ici
  • Des graphiques aux oreilles Asos design disponibles ici

Communiquez par un teeshirt!

Tendance 8.001
Source: Pinterst, Net à Porter et Sandro
Pour dérider un imprimé ou pour alléger des boots cowboys, le teeshirt à message twiste le look de cette rentrée.
Il permet aussi une douce transition de l’été vers l’automne accompagné dun fameux blazer.
Quelques propositions:
Sans associer toutes ces tendances sur un seul et même look, imaginons (suite à ces deux articles de tendance de la rentrée) le :
  • Look 1: pantalon jean simple, blouse transparente noire, ceinture à boucle léopard fine, boots cowboy sobre noires un béret couleur fauve
  • Look 2: tailleur pantalon à carreaux, une ceinture marron effet coco (au dessus de la veste), un teeshirt à message romantique (pour adoucir les moeurs des réunions professionnelles), des boucles d’oreille graphiques, des baskets blanches ou des escarpins / boots camel
Et n’oublions pas que la mode passe mais le style reste! :).
Il reste plus qu’à attendre une grisaille et des températures digne de cette saison!

My pregnancy essentials #2

Ma principale source d’inspiration: La chaine Youtube de la Maison des Maternelles (passage le matin sur France 5)
Suite à ce premier article sur mes aventures de grossesse (disponible ici), je démarre mon troisième trimestre pour vous livrer mon feedback sur le deuxième.

Une période (deuxième trimestre) plus agréable effectivement que le premier.

J’avais lu et écouté différents témoignages sur cette différence mais je ne m’attendais pas à un tel écart. Entre les nausées nocturnes (haha oui même pas matinales!), la grosse-grosse-grosse fatigue, les difficultés à digérer, les envies bizarres (je ne prends quasiment jamais de chips ni de frites… sauf durant cette période), ce n’est pas la meilleure partie de l’aventure.

fullsizeoutput_2954
Source Pinterest
Plus précisément: Points positifs / négatifs de ce premier trimestre
+ L’euphorie de la nouvelle et la hate de pouvoir l’annoncer permet quand même de faire passer les semaines.
– La fatigue était très très difficile à accepter. Surtout que j’ai arrêté mon activité professionnelle à ce moment. Je ne faisais pas vraiment la différence entre une fatigue liée à un creux de cycle (après une période professionnelle intense, je pressentais le besoin de me ressourcer) à une fatigue classique de grossesse.
Pourtant, je culpabilisais d’être autant fatiguée. Ce qui m’a un peu plus déprimée sur ma capacité à gérer mes objectifs initiaux et mes projets.
Les seuls moments où j’arrivais à générer suffisamment d’énergie étaient pour m’équiper, me documenter ou préparer les premières affaires du bébé. Je me suis accordée du temps, étant donné que c’était aussi le moment d’un déménagement France->USA, essayant d’accepter plus ou moins bien ce creux de la vague.
L’annonce du deuxième trimestre:
Une fois que les premières analyses se sont bien déroulées, nous avons soufflé un bon coup et annoncé à notre entourage la bonne nouvelle. Tout le monde y est allé alors de son conseil, tout le monde dispose d’une expertise « avérée » qu’il souhaite partager ou de secrets familiaux à respecter.
Les suggestions de prénoms commencent à tomber sans l’avoir demandé…
L’apparition indiscrète de ce ventre rond fait de cet événement quelque chose de publique. Ma phobie est que quelqu’un s’autorise à le toucher.
L’espace intime se réduit comme si ce corps n’était plus à soi mais aux autres, comme si ma connaissance même de mes besoins ne suffisait pas…
Les moments les plus dingues sont liés à cette conscience du mouvement: le foetus ou « bébé » bouge!
Savoir que son corps change est différent de prendre conscience d’avoir une partie de son corps qu’on ne maitrise pas et qui n’est pas à soi (déjà!) puisqu’ayant sa propre volonté.
Autre point positif: Mon retour d’énergie est sensible! J’arrive à éviter les siestes intempestives et à mener une activité physique et intellectuelle (la preuve, j’ai repris le blog! :)).
Version 2
Source Pinterest

 

Je commence à préparer la logistique. Pinterest est réellement le meilleur allié pour ça. Il y a une mine de liste, de photos…de quoi inspirer de manière visuelle sans se perdre.
Comme ici ou là (source: Pinterest):
Une checklist classique disponible sur Pinterest à adapter selon ses propres besoins mais pratique pour s’y retrouver
Un exemple de guide (Source Pinterest) permettant de se préparer sur le rythme des premiers mois, sachant que chaque bébé dispose du sien et qu’il ne faut surtout pas paniquer s’il ne le respecte pas!
Se poser quelques bonnes questions et essayer de trouver (ou pas) les réponses :
  • Comprendre la terminologie et l’objet de chaque produit: 
    • Que veut dire liniment, nacelle, Cosy ou siège auto?
      • J’avoue que Google et Enfant.com sont pratiques pour ça… je me sentais complètement perdue face à ces termes « techniques »
  • Faire le tri entre les « vrais essentiels » et les effets de mode:
    • Faut-il encore utiliser le talc? Apparemment non plus maintenant…
    • Quels sont produits de toilette vraiment nécessaires? (lingettes pour certains, coton bio et eau pour d’autres…)
    • La caméra babyphone serre-t-elle à quelque chose dans un appartement? mmmmm…
    • Faut-il encore stériliser les biberons ? (les dernières recommandations précisent que non, il suffit de nettoyer à l’eau et au savon :))
    • Petites ou grandes langes? en coton bio ou pas?
    • Choisir le portage du bébé ou pas du tout? (le retour de traditions comme l’emmaillotage ou le portage est  dû à quelques études sur leurs bénéfiques et à quelques marques « bobo » à la mode qui ont fait le buzz)
  • Choisir les marques de confiance (quels sont les produits chimiques nocifs, quels sont les produits bio à privilégier? quel est le niveau de sécurité pour le bébé…):
    • Je trouve que c’est sain de pouvoir se poser ces questions dans une société fortement industrialisée, en tout cas de pouvoir optimiser la qualité de la décision prise (en connaissance de cause), par exemple: quel est type de couche utiliser? est ce que ce modèle de siège auto est suffisamment sécurisé?

Je suis plus que consciente que ce marché est fait pour profiter des hormones tout à fait capricieux des parents en recherche d’une manière de se rassurer: « je suis bien équipé(e) donc je suis prêt ».

 
Je n’apporterai pas encore mes réponses ici car elles sont liées à des critères que je juge tout à fait subjectifs. Ces choix sont liés au mode de vie, budget, valeurs de chacun. Nul besoin d’imiter, comparer ou juger. 
Il semble plus sain de trouver sa propre voix tout en assumant alors les éventuelles erreurs (car il y a nécessairement une asymétrie d’information: je n’aurais d’aucune manière une information parfaite à ma disposition).
D’où le fait d’insister sur certains effets de mode. Si aujourd’hui on nous présente le coton bio comme le graal, demain qui sait ce qu’il en sera?
Cette pression pour être des parents parfaits ne sert à personne. Quoiqu’il en soit il s’agit d’un projet de vie fait de prise de risque et de saut vers l’inconnu. Il ne sert à rien de vouloir tout contrôler! Et honnêtement, je pense que c’est bien la partie la plus difficile de l’aventure: lâcher prise !

Ce contrôle incessant concerne aussi ce corps féminin vu comme une série de risque à maitriser mais je préfère développer ce point lors du prochain article sur ce fameux troisième trimestre!

Petit spoiler sur ce troisième trimestre:
Préparation du plan de naissance ou birth plan, trousse(s) pour la maternité, questions sur l’allaitement, chambre de bébé et yoga prénatal!

En attendant, pour résumer mes essentiels de grossesse du deuxième trimestre, voici mon feedback:

  • Prendre le temps de profiter du regain d’énergie en pratiquant une activité physique et intellectuelle régulière
  • Essayer d’être disciplinée en matière d’hydratation et de protection: prévenir les vergetures et les tâches de grossesse
  • Être zen et hocher de la tête face à tous les conseils, questions ou injonctions intempestifs
  • Profiter pour communiquer au foetus de la bonne humeur, de la musique, de la parole et du toucher
  • Se documenter et trier ces informations selon ses propres valeurs et mode de vie: le marché doit s’adapter à mes besoins non pas le contraire (tout en respectant les recommandations générales de l’OMS)
  • Lacher prise 🙂

My pregnancy essentials #1

Je suis en plein milieu du process le plus reconnu et suivi socialement pour une femme: une grossesse.
Et une première. Donc cela va avec son lot de questionnements, de choix / décisions, achats impulsifs ou réfléchis…

La première chose sur laquelle j’ai fait le point concerne la santé et le bien être :

Blog pregnancy.001.jpeg
  1. J’ai arrêté les vernis à ongles (alors que je faisais partie de celles qui en mettaient chaque semaine…). A moins d’investir dans Kure Bazaar ou Green Manucurist, j’ai décidé que réduire ces produits chimiques que sont les vernis ne serait pas la fin du monde.
  2. J’ai changé de shampoing classique pour un Cattier Paris (j’avais déjà un déodorant Vichy sans sel d’aluminium).
  3. J’ai réduit ma routine maquillage au minimum (voir passer cette étape 3/4j par semaine).
  4. Ne jamais sortir sans écran solaire SPF 50.
  5. J’ai besoin d’hydrater ma peau encore plus qu’avant.
  6. J’ai augmenté les fruits & légumes (Bio!) dans mon régime alimentaire. Sans être végétarienne ni une control-freak du Bio, j’essaie d’éviter le risque de perturbateurs endocriniens un maximum. Cette volonté a été mise à mal dès que j’étais à l’extérieur ou  durant mon premier trimestre (seuls les frites et les chips calmaient mes nausées non pas matinales mais nocturnes!).
  7. Je « m’oblige » à réaliser une activité sportive 2 à 3 fois par semaine (ce que je faisais déjà avant) en plus de marcher dès que possible. Mes difficultés à digérer facilement ont été gérées par le maintien d’une activité sportive (dans un rythme raisonnable et sans jump). Être enceinte n’est pas être malade ! Sauf contre-indication claire du médecin, il suffit de suivre les alertes du corps.
  8. Je porte des bas de contention dès que je suis en voyage (et surtout en avion).
  9. Je me suis documentée sur le bébé et ses besoins (référence du livre ci-dessus).
L’équilibre est assez difficile à trouver au quotidien.
La seule chose pour laquelle j’ai une discipline tout à fait variable concerne l’huile anti-vergeture (Disponible ici!).
Pour une raison aussi triviale que la paresse.
Personne n’est parfait! J’essaie quand même de l’appliquer 3 fois par semaine depuis que je suis passée au 2e trimestre (ce qui n’est clairement pas assez).
Mais enfin… ce n’est pas une question de vie ou de mort :)!

Vient la section frivole mais néanmoins nécessaire: un dressing de grossesse (pour ne pas trop se sentir comme une énooooorme baleine en activité).

La première partie de mon shopping a concerné quelques articles pour gérer et assurer le quotidien.
L’urgence a concerné surtout les soutien-gorge, avec deux bonnets supplémentaires, la décision n’était pas accessoire mais nécessaire.
J’ai préféré ne pas prendre de suite les soutiens gorge d’allaitement.
Je n’étais pas encore prête à passer le pas à deux/ trois mois de grossesse.
Cette première étape passée et mon ventre plat devenant de plus en plus un lointain souvenir… la nécessité s’est alors tournée vers un peu plus de confort.
J’ai constitué à ce moment le vestiaire suivant:
Blog pregnancy 2.001.jpeg
(Vous devinez facilement que je ne suis pas celle qui pose sur ces photos, tous les liens sont disponibles ci-dessus)
Pour le moment j’ai pu compléter avec quelques éléments « grossesse compatible » déjà disponibles (quelques exemples à l’image ci-dessous et que vous pouvez trouver ici):
  • Des Kimonos
  • 3 robes « normales » qui continuent ironiquement à passer (dont deux avec une taille de plus que celle que je prends d’habitude)
  • Des chemises que je porte ouvertes avec les robes et des blazers pour les occasions plus habillées
Blog Pregnancy 3.001.jpeg
Il me manque clairement:
  • Maillot (tout évitant de m’exposer pour le moment étant donné le risque des tâches de grossesse)
  • Possible besoin d’une veste d’automne (terme prévu pour fin novembre) mais j’attends de découvrir la météo d’Atlanta avant de me jeter sur un achat impulsif (les manteaux de Seraphine sont clairement un craquage à réfléchir à deux fois…)
  • Valise de maternité et tenues post maternité (que je détaillerai dans un autre article)
Je posterai la suite une fois que cela sera complété! 🙂

En synthèse:

Même si cela constitue un budget assez conséquent, adapter mon vestiaire à cette nouvelle étape me semble un prérequis pour se sentir confortable et plus sereine face aux risques des perturbateurs endocriniens ou de bien-être de manière générale (la pression de suivi de la balance n’est pas minime…hahaha!).
Consommer du Bio peut à lui seul représenter rapidement un budget conséquent. Mais il est possible de trouver des marchés fermiers plus courts et moins chers.
Les marques comme Envie de Fraise, La Redoute ou Asos proposent souvent des codes Promo intéressants pour se déculpabiliser. Seraphine Maternité est d’une gamme supérieure (propose aussi des soldes) et la qualité s’en ressent.
Les matières sont douces et confortables suffisamment pour être portées souvent sans que le vêtement ne soit déformé.

Mon mini retour d’expérience est d’investir sur quelques éléments importants (des fruits et légumes bio, quelques produits cosmétiques propres) ou pivots (un pantalon, une robe ou un short que sera porté suffisamment souvent pour valoir le coup de l’investissement !).

N’hésitez pas à me poser des questions ou à poster vos commentaires ;)!

Passion Déco ! #2

Source : Pinterest

J’ai partagé avec vous sur l’article précédent (ici Passion Déco #1) ma démarche pour lancer un projet de décoration.

 

Petit rappel des premières étapes du cadrage du projet:

  • Initier le besoin
  • Définir le besoin de décoration:
    • Tout refaire, apporter quelques points de renouveau, changer de disposition…
  • Analyser l’espace (lumière, dimensions, points forts, points faibles)
  • Identifier le style, l’identifié et la culture propre: qu’est ce qui nous définit, nous convient et nous semble accessible

 

Cette démarche repose sur mon intuition, mes expériences (j’ai eu à changer de lieu de vie, sur le papier, à différentes reprises!).

 
L’objet des étapes suivantes est de passer de l’idée de changement à la concrétisation déco!
 
Le plan Brut:
 
Une fois l’inspiration trouvée, je me suis attaquée à définir quelques plans possibles (ou scenarri possibles… déformation professionnelle!).
 

Pour faire simple, prenons le cas d’un salon à décorer:

  • Prendre les mesures de la pièce (longueur, largeur, hauteur, dimensions d’une fenêtre ou d’une cheminée…)
  • Essayer d’imaginer les grands éléments et je fais des croquis moches mais c’est une étape  :
    • Un canapé contre ce mur?
    • La bibliothèque en face?
    • La salle à manger à gauche?
    • Le lit sur le mur à gauche ou à droite?
  • Ce croquis n’a pas besoin d’être très sophistiqué
Nous pouvons nous limiter à des formes simples (rectangles ou carrés…), l’objectif est de permettre une première projection.
Ci-dessous un exemple trouvé sur Pinterest:
Source: Pinterest
Entre les différents scenarii, je choisis la disposition:
  • Qui optimise le plus d’espace (le plus d’assises possibles)
  • Qui permet de disposer d’un maximum de rangement (les livres ne sont pas très faciles à ranger)
  • Qui permet de ne pas gâcher la lumière du jour (la Vitamine D est importante pour le corps!)

Il s’agit de mes propres critères, à vous d’identifier les vôtres pour vous aider à affiner vos scenarii et à décider le scénario final.

 
La structure nouvelle choisie, les grands éléments identifiés et la disposition générale décidée, il faut passer aux choses sérieuses.
 
Le croquis détaillé:
Vous vous rappelez du style que vous avez identifié? (cf. Article Passion Déco #1) Il est temps de le sortir!
Il nous sert pour le choix :
  • Des couleurs: un camaieu de gris? du bleu ? du rouge?…
  • Des textures: laine, cuir, bois, laque, laiton, …
  • Des époques: art déco, 60’s, 70’s (reconnaissable car les designs sont très marqués)
  • Des lieux: un tapis marocain, des coussins indiens, des imprimés anglais…
  • Des marques “préférées” de décoration
    • De préférence plus de deux pour éviter l’effet catalogue

Exemple : 

Mon fil rouge personnel a été la lumière, le besoin de chaleur et l’optimisation de l’espace

Le mariage de bois couleur camel et blanc

  • Le bois camel me donne une impression de chaleur (bibliothèque qui fait meuble TV et table basse)
  • Du bois blanc des emplacements particuliers pour créer une impression d’espace supplémentaire avec un effet ton sur ton avec le mur (2ème bibliothèque et salle à manger extensible (de 4 à 8 personnes))

Un canapé (modèle en L) gris bleu clair

 
Voici quelques exemples de croquis améliorés permettant de mieux se projeter à propos de cet exercice (source Pinterest):

 

moodboard déco 3.jpg
Sources: Pinterest

 

 
Ces exemples de projet visuel permet de se projeter sur l’harmonie globale des éléments.
Cet exercice concerne un renouvellement complet d’espace.
Ainsi s’il s’agit d’une re-décoration partielle, nous pouvons aussi prendre des photos d’éléments existants et les coller aux nouveaux (PowerPoint s’y prête bien! ou même un collage papier!).
 
C’est aussi l’occasion d’ajouter la petite décoration: petits meubles de rangement, miroirs, tableaux (une photographie de l’oeuvre si besoin), tapis, coussins…
 

Pour ma part, ne souhaitant pas tout renouveler, j’ai gardé:

  • D’ancienne chaises IKEA (avec assise blanche) pour la salle à manger
  • Des coussins graphiques Zara Home avec des touches de doré
  • Une table baisse avec des pieds en laiton doré IKEA
Les perles pas si rares:
Le marché de l’ameublement et décoration est très large (et encore plus si vous souhaitez vous tourner vers des marques qui livrent à l’international).
Le choix de l’artisanat est le plus qualitatif mais niveau budget cela reste peu accessible (surtout en Europe).
Personnellement je ne connais pas les marques les plus pointues, je suis plus orientée vers des marques plus « mainstream » mais voici quelques-une plus ou moins connues:
Bon Ikea aussi, mais je n’ai gère besoin de vous la présenter! 🙂
 
Depuis quelques temps, je me tourne aussi vers les brocantes (du moins pour m’inspirer), mais vous en avez quelques une ayant un eShop:
 
S’imprégner du résultat :
Une fois les meubles reçus, montés et bien positionnés aux places décidées (cf. croquis validé), il faut s’installer et bien observer si cela correspond à ces attentes.
 

De mon côté les choix étaient plutôt pertinents et correspondants aux attentes définies (lors de la phase initiale et d’inspiration):

  • Résultat: une impression d’une pièce moins encombrée, plus confortable, plus spacieuse et plus lumineuse, Yeah!
 
J’avais prévu des solutions de retours si le résultat n’avait pas convenu (il faut bien lire les dimensions et les mesures des meubles avant d’acheter!)
 
Points d’attention:
Je recommande de ne pas privilégier de tout changer en même temps.
J’ai priorisé une surface et objectif particulier: refonte de l’espace de vie commune (pas de changement sur le bureau) .
J’ai aussi préféré prendre mon temps: Voir le résultat de ces changements et de l’installation de ces meubles avant d’ajouter quelque chose et observer comment cela allait prendre forme dans notre vie quotidienne (est-ce vraiment confortable? lumineux? optimisé?)

Déformation professionnelle encore et toujours… Test and learn! 🙂
Avez-vous déjà testé cette approche ou privilégiez-vous une autre?
N’hésitez pas à commenter et partager avec nous!

Winter Muses

Audrey Hepburn sur un site de tournage (à gauche)
Alie Macgraw dans Love Story (à droite)
Images / Pinterest
 
Je me motive pour écrire cet article auquel j’ai pensé ces dernières semaines.
 
Les journées sont dures et trouver l’inspiration peut être encore plus difficile.
Mais la mienne esthétiquement se retrouve beaucoup dans des héroïnes de films ou des chanteuses.
Mes goûts du vintage ou du classique font qu’au final mes inspirations datent des années 60, 70 voir 80 (même si je suis moins fan des épaules très larges).
Pas besoin de s’abreuver de pages de bloggueurs (lisez mon blog tout de même 😉 !) ni suivre des milliers d’influencers sur Instagram ni compiler les photos de fashion weeks.
 
Les pièces phares d’un dressing sont quasi indémodables.
Le manteau d’hiver en est le parfait exemple.
Il a un cycle long d’utilisation, de 5 à 7 ans selon la qualité et la fréquence d’utilisation. Il survit à la créativité espagnole et au consumérisme occidentale.
Il a aussi un aspect « doudou » qui fait qu’il rassure et protège. Nous pouvons compter sur ses qualités calorifiques !
 
J’aime aussi le voir en mouvement, comme une armure ou un costume citadin.
Le manteau est une pièce si forte qu’il définit à lui seule la silhouette: sa cohérence, sa fluidité, sa démarche, sa couleur, l’aisance de sa démarche.
 
Des muses d’hiver sont à même de fournir différents styles pour différentes humeurs ou envies. Je dispose du fil rouge quasi permanent Audrey Hepburn mais j’ai essayé de varier les sources pour cette fois.
 
L’aisance new-yorkaise:
 
Meryl Streep, Jackie Kennedy, Alie MacGraw et même Audrey Hepburn incarnent ce style dans les tons neutres (beige, camel, gris).
La coupe style Trench-coat avec ceinture est confortable et s’accommode au mode de vie intense.
L’image la plus incarnée est celle de Meryl Streep (à gauche). 
Elle est issue du film Kramer contre Kramer, sur une scène dans un tribunal.
Sans souhaiter un tel rôle dans la vraie vie, la silhouette emmitouflée de ce manteau permet d’incarner un moment de vie difficile mais confortable et pas mourant de froid!
Images Pinterest
 
Quelques exemples:
  1. Manteau long et fin Sandro
  2. Manteau croisé à ceinture Gerard Darel ou celui Lola Jones
  3. Manteau 100% Laine Tara Jarmon (mais en noir / prune)
  4. Manteau Boyish à carreaux Sandro

 

 
 
La coolitude de la (fausse) fourrure:
Petite robe noire et bikers ou top en soie et jupe fluide ou tee-shirt et jean pour un manteau en (fausse) fourrure.
Le look cool, chaud, rock & roll, mode par excellence!
Si vous osez le motif léopard c’est encore mieux. Mais cela demande un accompagnement très basique.
La pièce en question est une matière trop forte pour supporter autre chose sans occasionner le fashion faux-pas!
De gauche à droite ci-dessous : Françoise Hardy, Caroline Besset Kennedy, Carrie Bradshaw (Sex and the City), Kate Moss.
 
Images Pinterest

Je tiens à remarquer que les lunettes de soleil s’accordent bien à ce look…
Quelques exemples:

  1. Le doudou H&M
  2. Le doudou Lola Jones


La French touch!

Le Graal de tous les manteaux. 
Celui qui convient aux tailleurs, aux robes/ jupes et désormais aux jeans/baskets blanches. 
Celui qui dans l’inconscient collectif correspond au look des fashion week parisiennes, aux grands films tournés à Paris: à Catherine Deneuve (YSL) et à Audrey Hepburn (Givenchy).
J’ai trouvé une image de Jackie Kennedy assez proche aussi que je partage.


Il se dédramatise avec des ballerines (Audrey Hepburn est intemporelle ainsi!) ou des baskets blanches

Quelques exemples :

  1. Manteau avec boutonnage croisé Gerard Darel
  2. Manteau structuré en gris chiné Tara Jarmon
  3. Manteau long Sezanne


L’hiver coloré…

La grisaille, la pluie, le noir (parisien) se combattent aussi par des couleurs fortes. 
Givenchy avec Audrey Hepburn l’incarnait parfaitement et la styliste de Carrie Bradshaw l’a repris.
C’est chic car assumé.
Et en matière de mode, il n’y a rien de mieux que la confiance!

Audrey Hepburn (à gauche)
Sarah Jessica Parker / Sex and The city (tout à droite)
Images Pinterest
Quelques exemples ici:
  1. Manteau coupe masculine Rose Tara Jarmon
  2. Manteau coupe droite Rouge avec petit col Tara Jarmo

 

 
Mon préféré reste le style « parisien ». Une qualification et préférence tout à fait personnel, pourtant j’aime bien la coupe confortable et la couleur aussi.
Cela dépend du degré (littéralement de température) et aussi de l’humeur.
Comme précisé plus haut, tout est une question de confiance.
Alors bonne quête pour le manteau auquel vous faites le plus confiance!
 
(Et si cette pièce et si importante pour moi c’est aussi parce que j’ai l’impression que je ne suis guère faite pour l’hiver…)

Partying without last minute shopping ;)

La période des fêtes battant son plein, la question du style se pose.
Comme invitée ou comme hôtesse, en hiver, s’habiller pour une fête m’a toujours perturbée.
Acheter une tenue pour une soirée et être trop apprêtée ne s’avère pas très judicieux. Les propositions  des marques de prêt à porter sont souvent très pailletées, peu patinées ou très premier degré.
Alors que faire ?
Je vous propose de faire un tour d’horizon mais sur la base de votre dressing actuel sans avoir à acheter des produits spécifiques ;)!
Vous me remercierez après!
P.S: Le sac a des chances de se retrouver dans le vestiaire ou le dressing de vos amis. Prenez votre besace ou votre cabas pour y mettre votre écharpe et vos gants.
Proposition 1: L’association Smoking!
Utilisez vos basic du quotidien, relevez avec une association de texture (soie, velours et crêpe), haussez le tout avec des chaussures festives (dorées, argentées ou colorées pour casser le total look noir) et enfin reposez-vous sur un maquillage accentué sur les yeux « smokey eyes ».
Vous danserez aisément et profiterez sans vous inquiétez de la soirée.
Le choix d’un pantalon même avec talon permet d’assurer un confort.
Si vous êtes comme moi en plein hiver, ajoutez la couche nécessaire d’un manteau et d’une écharpe.
En matière de bijoux, de petites créoles ou de longues et fines boucles dorées ajouteront la touche sophistiquée et moderne du look !
Exemple : celles-ci vendues par Inside Closet
Tous les articles de la proposition 1 sont disponibles sur Zara.com, le top en soie est issu d’Intimissimi.com).
Proposition 2: Le glamour confortable !
Première étape: Choisissez votre robe préférée noire ou bleue que vous mettez à votre deuxième rendez-vous amoureux (quand vous décidez que l’homme en vaut la peine!).
Deuxième étape: sélectionnez vos chaussures à talons moyens (ici sandales bijoux mais vous pouvez adapter avec des escarpins en rouge).
Troisième étape: choisissez votre manchette ou cumulez vos bracelets / joncs dorés (dorés ou argentés, le mix and match fonctionne aussi!).
Enfin: la dernière touche avec un rouge à lèvre mat (corail ou rouge) et c’est parti!
La robe est une Tara Jarmon, les chaussures & Other Stories, la machette Gas Bijoux et le rouge à lèvres est un Sephora!
Vous pouvez cliquer sur les différents liens directement ;)!
Proposition 3: Le cuir sexy en nude
M’habiller en cuir est toujours un long débat avec moi-même.
Cette texture dispose d’un potentiel mode fort avec une connotation sensuelle encore plus forte.
Je choisis ici de la ménager et de la tempérer avec un haut sage tout en assumant sa sexyness avec des collants Rock&Roll…
Sélectionnez votre chemise / blouse classique qui vous sauve en toute situation (blanche ou couleur nude de préférence), accompagnez la avec une pièce forte en cuir. J’ai choisi ici une jupe en cuir bordeaux (couleur de cette saison!) avec une coupe élégante. Un pantalon en cuir (ou similicuir) se prêtera aussi bien à cette proposition!
Misez sur une mine ensoleillée pour un maquillage naturel atténuant l’effet sexy du bas de la tenue 😉
Les références sont ici:
En résumé…
Pas besoin de dévaliser les magasins à la veille des fêtes pour être élégante!
Choisissez une pièce forte (jupe, chaussures, robe ou même maquillage) et tempérez avec d’autres plus classiques ou des basiques que vous utilisez tous les jours.
Le tout est une question d’association et de fil rouge.
Le fil rouge se décide selon votre humeur, vos envies et l’occasion (familiale, entre amis, en amoureux, ou même professionnelle).
Choisissez l’association qui vous correspond le plus ou que vous souhaitez dégager (ou celle que vous souhaitez votre entourage perçoive…).
Si vous êtes l’hôtesse de la soirée, je vous conseille des chaussures confortables et du coton ou de la soie comme haut pour être à l’aise (vous risquez de transpirer devant le four…).
Mais si vous tenez absolument à des paillettes (s’il s’agit d’une soirée Disco peut être ?), vous pouvez choisir celles-ci…!
  1. Veste Zara
  2. Robe & Other Stories
  3. Robe rouge Zara
  4. Sacs matelassés
  5. Sac pailleté
  6. Sandales argentées
  7. Sandales avec perles
Ne vous ruinez pas! Il s’agit que d’une soirée, le style a besoin de vos inspirations tout au long de l’année ;).
Excellentes fêtes à tous!